Actu

Voici pourquoi les perspectives du transport routier européen resteront bonnes en 2022

Selon Upply, le transport routier de marchandises devrait bénéficier en Europe d’une économie toujours dynamique en 2022. Mais certains facteurs pourraient ralentir le regain d’activités, comme la pénurie de conducteurs qui persistent ou encore les délais de livraison. Analyses et explications.

« Les grands chargeurs ont regagné la confiance nécessaire pour relancer plus vigoureusement leur activité et alimenter ainsi la demande de transport. À défaut d’être brillant, l’avenir semble au moins plus prévisible, grâce à un fort taux de vaccination » indiquent les auteurs de l’étude.

Un concept de stagflation applicable au transport routier

Le manque de main d’œuvre roulante, ou encore les difficultés d’approvisionnement en matériel de transport, plusieurs facteurs vont conduire à réduire l’offre et augmenter les coûts, quelle que soit l’évolution de la demande.

Selon Statista, la taille du marché du fret routier en Europe est passée de 350,5 milliards d’euros en 2019 à 324,5 milliards d’euros en 2020, avant de rebondir à 340 milliards d’euros pour 2021 selon les estimations. Le cabinet d’études Transport intelligence, dans une analyse de marché publiée en novembre 2021, précise que le rythme de développement du transport routier de fret devrait être en moyenne de 4,4% par an jusqu’en 2025.

La principale conséquence ? « Ce n’est pas la demande qui provoquera la stagflation, mais bien l’incapacité à répondre totalement à la demande le transport qui créera une baisse de la qualité moyenne de service et engendrera de l’incertitude dans l’exécution des opérations » résume Upply dans son analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.