Actu

Voici pourquoi les retards dans le transport maritime pourraient affecter la rentrée

L’augmentation des retards des navires et la hausse des coûts de transport pourraient être une menace pour la rentrée mais aussi pour les périodes de fêtes de fin d’année, selon project44. Ce sont principalement les lignes maritimes en partance de Chine vers l’Europe et les Etats-Unis qui en sont à l’origine. Explications.

Project44 est spécialisé dans les données de suivi des bateaux. Sur la ligne Chine-Etats-Unis, le temps des trajets a baissé, en revanche les retards se sont accumulés avec des temps record (de 0,6 jour en moyenne à 2,44 jours en juillet dernier). Les retards entre la ville chinoise de Tianjin et New York ont atteint 7,29 jours cet été contre 0,96 en 2020. La pandémie qui persiste en raison des variants en serait la cause fragilisant ainsi les routes principalement maritimes.

Les trajets entre la Chine et l’Union Européenne ont eux aussi augmenté passant de 0,51 jour en juillet 2020 à 2,18 jours en juillet 2021. La voie reliant Shenzhen et Hambourg est concernée avec des retards allant jusqu’à 7,86 jours. Et jusqu’à plus de 11,42 jours pour les bateaux voyageant entre Tianjin et Anvers.

Le reste du monde est aussi impacté par ces retards. Ils sont passés de 1,08 jour à 2,78 jours entre juillet 2020 et 2021.

« Les retards des bateaux et la multiplication des vagues épidémiques liées aux variant du COVID-19 impactant les principaux centres de production chinois pourraient avoir de graves conséquences à l’approche du Black Friday et des fêtes de fin d’année », a déclaré Josh Brazil, vice-président du projet marketing44. « Nous constatons une grande variation des délais d’un mois sur l’autre, et cela dépend également des différentes routes commerciales, ce qui rend les chaînes d’approvisionnement particulièrement difficiles à gérer pour les expéditeurs. »

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.