Économie

Volkswagen pourrait se séparer de MAN

A peine nommé, Herbert Diess, le nouveau président du directoire de Volkswagen, a évoqué des changements concernant le pôle camion du groupe, Volkswagen Trucks & Buses. Il a indiqué qu’il examinerait les actifs du portefeuille qui inclut Renk et MAN Diesel pour savoir s’il faut le garder. Autre annonce importante : l’entité Poids lourd ne sera pas introduite en bourse et la société VT&B devrait changer de statut.

Lors de sa toute première conférence de presse dans ses nouvelles fonctions au siège social de Wolfsburg, Diess a dit qu’il examinerait les différents actifs du portefeuille de VW, qui inclut Renk et MAN Diesel, afin de déterminer s’il est judicieux de les conserver. “Nous examinerons toutes les possibilités”, a-t-il dit, évoquant aussi bien une poursuite des investissements qu’une vente.

Herbert Diess, le nouveau président du directoire de Volkswagen

Le président du conseil de surveillance Hans Dieter Pötsch a déclaré de son côté que le constructeur automobile n’introduirait pas en Bourse son pôle camions cette année et qu’il n’avait aucunement l’intention d’en céder le contrôle. “Nous voulons préparer l’entreprise aux marchés de capitaux”, a-t-il dit, ajoutant que Volkswagen Trucks & Buses pourrait être transformé en une Société européenne (Societas Europaea, SE), qui peut opérer plus facilement dans l’ensemble de l’Union européenne qu’une société anonyme classique.

Prié de dire si cela impliquait une cotation totale ou partielle de la division, Pötsch a répondu: “Ce n’est pas l’ordre du jour en 2018; il n’y a aucun projet de cession de contrôle”. Diess a également annoncé que Volkswagen était ouvert à des alliances dans des domaines tels que la conduite autonome. “Je n’exclus pas de nouveaux partenariats; la conduite autonome exige des investissements énormes”, a-t-il observé.

Source : Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.