Économie

Volvo Group : bond du bénéfice net

Volvo a annoncé hier une hausse de 60% de son bénéfice net au deuxième trimestre, et voit sa rentabilité dopée par une forte demande, notamment en Amérique du Nord.

Le bénéfice net est ressorti à 9,4 milliards de couronnes (911 millions d’euros) contre 5,9 milliards un an plus tôt, pour un chiffre d’affaires en hausse de 17%, à 103,6 milliards. Sa marge opérationnelle est passée à 11,1% contre 9,6% l’année dernière, à la même période. Au deuxième trimestre les ventes nettes ont augmenté sur tous les continents, et dans les principaux secteurs de Volvo Group, à savoir les camions (+16%) et les engins de construction (+32%).

“Notre activité poids lourds a connu une bonne tendance des ventes et une rentabilité accrue en dépit d’une situation tendue dans certaines parties de la chaîne de distribution, principalement en Amérique du Nord”, a indiqué le PDG Martin Lundstedt. L’entreprise s’attend en effet à des tensions dans sa chaîne de distribution pour le reste de l’année, en raison de la forte demande.

Dans les autres métiers du groupe, le marché bus a reculé de 1%, et celui des moteurs marins et industriels a pris 15% par rapport au deuxième trimestre 2017.

Volvo Group a relevé ses prévisions de ventes 2018 sur ses marchés chinois et indien. Sur ses deux premiers marchés européen et nord-américain, les prévisions restent inchangées pour le reste de l’année. Début 2018, Volvo Trucks avait également annoncé le lancement de camions de livraison électriques en Europe pour 2019.

(avec AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.