Actu

Pourquoi Maersk ou Amazon pourraient acquérir les unités européennes de XPO Logistics

Comme nous vous l’indiquions dans un précédent article, XPO Logistics ne cache pas son intention de se séparer de 4 de ses unités commerciales soit par vente soit par scission. Et ses activités européennes (Europe Transports et Europe Contract Logistics) seraient les premières à partir. Selon nos informations, Maersk serait sur les rangs sans que le groupe ne confirme. Amazon serait la surprise parmi les potentiels acquéreurs.

XPO Logistics souhaiterait dans un premier temps vendre son unité de transport européen avant même le courtage de fret nord-américain. En revanche, pas question pour XPO de se séparer de son transport nord-américain, en l’occurrence LTL, qu’elle avait acquise de Con-way Freight en 2015. North America Transports (ex-LFL) et North America Contract Logistics seraient avec les 2 européennes parmi les unités « vendables ».

Plusieurs noms circuleraient sur l’éventuel rachat de son unité européenne. Maersk est cité comme potentiel acquéreur. Ce qui n’est pas impossible pour les économistes puisque le groupe maritime a entamé une stratégie visant à faire passer la logistique des conteneurs terrestres de 25 à 50%. Certes, le géant danois du transport de conteneurs a acquis une présence mondiale mais il doit augmenter ses capacités « non océaniques » pour soutenir une intégration maritime intégrée et un véritable réseau logistique.

D’autres noms circulent comme DSV Panalpina dont le nouveau président a récemment désigné le fret routier comme « un domaine prioritaire pour une nouvelle expansion ». On a parlé un moment d’Amazon mais selon les économistes il y a peu de chances. Le groupe n’a jamais été en faveur d’acquisition importante préférant celles plus modestes. Sans parler du différent entre les patrons de XPO et Amazon après que ce dernier ait enlevé au transporteur sa logistique. Mais Amazon pourrait surprendre en rachetant une partie de XPO Logistics.

La démarche de Brad Jacobs, le fondateur, président-directeur général, de XPO Logistics, n’est pas une surprise pour le monde de la finance. L’homme a acquis et composé XPO d’une manière non conventionnelle. Il en fait de même actuellement. Jacob a fait progresser son entreprise en moins de 9 ans d’une société nationale pesant 150 millions de dollars à un grand groupe d’une valeur estimée aujourd’hui à 17 milliards de dollars. Selon les experts, Jacobs aurait mis de côté 13 milliards de revenus et en vendant ses quatre unités commerciales il pourrait toucher quelques dizaines de millions de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *