Camion autonome

ZF dans la course aux véhicules autonomes

ZF participe étroitement à la course aux véhicules autonomes de voyageurs et de marchandises. ZF et e.GO Moove à laquelle il est associé viennent d’annoncer le lancement de la production en série du véhicule e.Go Mover, un minibus électrique autonome, à Aix-la-Chapelle.

ZF est fournisseur de technologie au véhicule autonome. Il équipe le e.Go Mover avec ses systèmes de propulsion électrique, ses systèmes de direction et de freinage, ainsi qu’avec son supercalculateur ProAI (pourvu d’intelligence artificielle) et ses capteurs qui permettent des fonctions de conduite automatisées.

« Les tendances mondiales que sont la conduite automatisée et l’électromobilité bénéficient particulièrement aux fournisseurs de systèmes comme ZF », observait Wolf-Henning Scheider, pdg de ZF, pendant le ZF Technology Day 2018 à Friedrichshafen, en Allemagne. « Le e.GO Mover, équipé de systèmes ZF, est le premier véhicule fournissant un concept de mobilité autonome pour les villes à être prêt pour la production ».

Wolf-Henning Scheider, PDG de ZF Friedrichshafen AG, et Dr. Günter Schuh, PDG d’e.GO Mobile AG

Les livraisons autonomes. L’équipementier présente d’autres exemples de technologies connectées associées à un véhicule de livraison autonome électrique pour les livraisons de colis. Le livreur ne se préoccupe ainsi ni de conduire ni de se garer car le véhicule le suit indépendamment d’une adresse à une autre, et cela sans émissions polluantes.

Au salon IAA en septembre prochain, ZF présentera d’autres cas d’utilisation intégrant son supercalculateur ZF ProAI et son large portefeuille de systèmes de capteurs. Ces technologies peuvent contribuer à plus d’efficacité et à la réduction des coûts tout au long de la chaîne logistique.

« Au départ, nous nous attendons à ce que la conduite automatisée soit plus répandue dans les entrepôts et les dépôts logistiques des entreprises, dans les ports ou dans les exploitations agricoles, car les opérations ont tendance à être plus récurrentes et les environnements peu complexes. » a indiqué Wolf-Henning Scheider. La conduite automatisée devrait également s’imposer dans la logistique du fret et le transport de passagers, car elle peut réduire les coûts d’exploitation et, en même temps, contribuer à accroître la sécurité pour tous les usagers de la route.

ZF se concentre sur quatre domaines d’activité : conduite automatisée, propulsions électriques, systèmes de sécurité intégrés et contrôle de mouvement du véhicule – pour rendre l’expérience de conduite aussi confortable et agréable que possible pour les occupants du véhicule. De plus, ZF a mis en place son Cloud IdO (Internet des Objets) afin de permettre une mise en réseau étendue entre les différents systèmes. ZF sera ainsi actif sur l’ensemble des applications liées à la mobilité à l’échelle mondiale pour les véhicules de tourisme, les véhicules industriels, les véhicules hors route et les technologies industrielles.

En tant que fournisseur pour les véhicules de tourisme, les poids lourds, les autobus, les véhicules utilitaires légers, les applications agricoles et les engins de construction, ZF est en mesure de créer des synergies entre ces différents secteurs.

Des volumes à cinq chiffres sont initialement prévus pour la production annuelle et ZF s’attend à ce que la demande pour ces véhicules atteigne le million dans les cinq à sept prochaines années.

oleo100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *