Actu

ACEA : des pistes pour rendre les camions zéro émission compétitifs

Dans un entretien sous forme de podcast, Martin Daum (photo), président du Conseil des véhicules commerciaux de l’ACEA et PDG de Daimler Truck, aborde le prix du CO2 et plus particulièrement des poids lourds zéro émission. Il n’exclut pas un système de taxation basé sur les niveaux de CO2. Extraits.

Au-delà de la technologie même des solutions alternatives au carburant et des infrastructures de recharges et ravitaillement, « le coût total de possession (TCO) est le facteur clé pour les opérateurs de camions. Cependant, les camions neutres en CO2 sont actuellement considérablement plus chers que les camions conventionnels » a indiqué Martin Daum dans cet entretien.

« Nos clients prennent des décisions d’achat rationnelles. Ils ne veulent pas faire de compromis en ce qui concerne l’adéquation à l’utilisation quotidienne, le tonnage et la gamme de leurs camions – et il en va de même pour les coûts. Il s’agit maintenant de créer le bon cadre et les bonnes conditions pour rendre les véhicules neutres en CO2 compétitifs – en d’autres termes, le meilleur choix pour nos clients » a-t-il déclaré.

Le dirigeant de Daimler a évoqué avec le Professeur Ottmar Edenhofer, directeur du Potsdam Institute for Climate Impact Research la possibilité d’un système de taxation basé sur les niveaux de CO2 en plus des incitations pour une technologie neutre en CO2. Pour le professeur, « cependant, un système d’échange de droits d’émission est le levier essentiel pour réduire les gaz à effet de serre. » « L’UE doit introduire une trajectoire de prix minimum transparente et stable dans le cadre de son système d’échange de droits d’émission », a ajouté le professeur Dr Edenhofer.

« L’ensemble de l’industrie européenne de poids lourd travaille avec acharnement à une offre large et complète de camions électriques et à pile à combustible. Mais nous devons travailler en parallèle sur les trois facteurs : d’excellents produits, les bonnes infrastructures et la parité des coûts » a conclu Martin Daum.

Retrouvez l’intégralité du Podcast (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *