Actu

Allemagne : les poids lourds gaz exonérés de péage autoroutier

Diminuer le coût total

La Commission Parlementaire allemande sur la Circulation propose d’étendre jusqu’en 2023 l’exonération de péage autoroutier pour les poids lourds roulant au gaz naturel. Un projet de mesure que salue IVECO dans un communiqué. Une mesure introduite en 2019.

Si la proposition est approuvée par le Parlement allemand et le Conseil fédéral, comme prévu, les véhicules fonctionnant au gaz naturel comprimé et liquéfié (GNC et GNL) de plus de 7,5 tonnes seront exonérés de péage autoroutier jusqu’au 31 décembre 2023.

« Cette extension profitera aux transporteurs qui exploitent des poids lourds IVECO Natural Power dans leur flotte, à la fois sur les routes allemandes et internationales, en raison de la position centrale du pays au carrefour des principaux axes long-courriers européens » indique le constructeur. « L’exonération de péage permettra également de diminuer le coût total de possession des IVECO Natural Power, augmentant ainsi les avantages financiers et améliorant le retour sur investissement de ces véhicules. En plus de l’expansion du réseau de distribution du gaz naturel, cela accélèrera la transition vers cette technologie propre et considérablement plus silencieuse. »

Thomas Hilse, président de la marque IVECO, a commenté : « nous saluons la nouvelle de la commission parlementaire allemande sur la circulation émettant une proposition de discussion au Parlement afin d’étendre l’exonération de péage pour les poids lourds au gaz naturel. La décision finale, attendue en juin, serait une reconnaissance claire des avantages environnementaux de cette technologie sur la voie du zéro émission. L’infrastructure du GNL évolue, avec un nombre croissant de nouvelles stations de ravitaillement mises à disposition, à l’instar de celle qui a récemment ouvert à Berlin Potsdam. Avec l’extension du réseau de distribution et les subventions gouvernementales existantes destinées à soutenir ce carburant, cette extension pourrait donner à nos clients un signal clair que la transition vers le transport au GNL est inarrêtable. Et grâce au bio-méthane, il peut être sans émissions. »

A lire aussi : Commandes et livraisons VI : « l’utilitaire a le plus souffert » (Thierry Kilidjean, IVECO France)

D’autres mesures en faveur du gaz

Au-delà des frontières allemandes, un autre signal en faveur de l’adoption du gaz naturel dans le transport vient d’Autriche, qui a décidé d’une exemption à l’interdiction sectorielle de circulation dans le Tyrol pour les camions au GNL. Un changement des règles d’imposition sur le gaz naturel est également entré en vigueur le 1er janvier 2020, avec le GNL désormais classé comme gaz et n’étant ainsi plus soumis à la taxe sur les combustibles fossiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *