Actu

Les ventes mondiales de poids lourds ne dépasseront pas les 1,7 million d’unités en 2020

Une reprise plus rapide en Europe

Selon la société d’analyse financière américaine S&P Global, les ventes mondiales de poids lourds diminueront de 20% à 30% cette année, à environ 1,7 million d’unités (contre 2,3 millions en 2019), suivies d’une reprise des ventes pouvant atteindre 10% en 2021. Ce sont les Etats-Unis qui devraient payer le plus lourd tribut au niveau de la commercialisation de véhicules industriels. En Europe, la baisse des immatriculations devrait être l’une des plus fortes (jusqu’à 40% tout pays confondu), en revanche, le reprise devrait y être la plus rapide en 2021.

La pandémie du COVID-19 a remis en cause toutes les prévisions y compris celles des ventes de poids lourds. « La baisse des ventes mondiales de camions sera plus marquée que ce que nous prévoyions initialement » reconnaît S&G Global. « Nous nous attendons à ce que les constructeurs de poids lourds soient confrontés à d’intenses pressions sur leurs bénéfices d’exploitation et leurs flux de trésorerie, qui mettront à l’épreuve la marge de manœuvre dans leurs mesures de crédit et la gestion de la liquidité. Nous reconnaissons qu’il existe un degré élevé d’incertitude quant au taux de propagation et au pic de l’épidémie de coronavirus.»

La société d’analyse américaine précise qu’elle utilise « l’hypothèse que la pandémie atteindra un pic vers le milieu de l’année dans le monde » pour présenter ses prévisions. Elle prévoit ainsi une « baisse particulièrement sévère au deuxième trimestre, ne se redressant que progressivement par la suite. » « Outre les baisses attendues du PIB, nous pensons que d’autres facteurs clés influenceront la demande de camions, tels que l’âge moyen du parc et les mesures réglementaires » indique-t-elle.

Reprise des volumes en 2021

Selon S&G Global, les ventes mondiales de poids lourds diminueront d’environ 20% à 30% en 2020 pour atteindre environ 1,7 million d’unités (2,3 millions en 2019). « Pour 2021, nous prévoyons une reprise des volumes de ventes à l’échelle mondiale comprise entre zéro et 10% » souligne-t-elle.

En Europe, les ventes de poids lourds devraient diminuer de 30% à 40% en 2020, en fonction de la vitesse de reprise au second semestre. « Pour 2021, nous tablons sur une croissance prononcée et rapide compris entre 15% et 25%, mais pas assez pour couvrir entièrement les pertes de volume en 2020 » prévoit S&G Global.

Aux États-Unis, la baisse des ventes PL sera plus élevée : de 50% à 60% des volumes en 2020, entraînant « néanmoins des volumes en termes absolus toujours supérieurs à 2009. » Une amélioration des volumes de ventes en 2021 de l’ordre de 30% à 40% est attendue. Concernant la Chine qui enregistre des premiers signes de reprise, les ventes de camions devraient baisser d’environ 10% à 20% cette année. La baisse devrait se poursuivre en 2021 pouvant atteindre les -10% en raison notamment de « l’expansion récente de la flotte après les changements de réglementation et à la mise en œuvre prévue d’une norme d’émission plus élevée en 2021. »

Intenses pressions sur le crédit

Après la réouverture des sites de production en Europe et aux Etats-Unis, les constructeurs de camions sont passés « en mode de protection des liquidités en anticipation d’une forte baisse au T2 », selon la société américaine. « Certaines constructeurs ont annulé des dividendes, obtenu des lignes engagées supplémentaires et évaluent attentivement les investissements et les coûts. » S&G Global conclut : « nous prévoyons d’intenses pressions sur le crédit. Nous pensons que les plans de relance potentiels des gouvernements et les mesures prises par les banques centrales pour faciliter l’accès au financement ne soulageront que partiellement ces pressions. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *