Actu

Camions charniers : l’hécatombe continue

Pas un jour sans un cas de camion cachant des migrants. Hier encore, 16 migrants, dont quatre mineurs, ont été découverts dans une remorque d’un camion qui s’apprêtait à embarquer sur un ferry vers l’Angleterre depuis une ville des Pays-Bas. Fin octobre, 39 corps étaient découverts dans un camion frigorifique près de Londres. Les enquêteurs sont sur la piste d’un réseau de passeurs vietnamiens.

En début de semaine, lors d’un contrôle routier sur l’autoroute A64, dans le département limitrophe des Hautes-Pyrénées, les agents ont arrêté un véhicule immatriculé en Espagne avec huit migrants à bord. Le conducteur, originaire d’Afrique de l’Ouest et détenteur d’un titre de séjour en Espagne, « est défavorablement connu des autorités de ce pays pour des faits d’aide à l’immigration clandestine », a tenu à préciser la Direction générale des douanes.

Les autorités tentent de remonter un réseau de passeurs qui organisent ces voyages sans pour autant impliquer le conducteur routier. Seul bé mol : ces passeurs sont le plus souvent basés à l’étranger.

Dans le cas survenu hier, le conducteur de nationalité turque avait déclaré avoir entendu des bruits provenant du conteneur. Il a été interpellé pour trafic d’êtres humains. Le camion transportait des pièces de voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *