Actu

Daimler va produire des super batteries à électrolyte avec Hydro-Québec

Le canadien Hydro-Québec s’associe à Mercedes-Benz AG pour ses activités de recherche-développement en vue de futures percées technologiques dans le domaine des véhicules électriques, automobiles, bus et poids lourds. A eux deux, ils vont produire des super batteries à électrolyte.

Le Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec est un institut de recherche-développement de renommée mondiale en matière de matériaux avancés de batterie, avec un accent particulier sur les technologies de batterie à électrolyte solide qui pourrait remplacer à terme les batteries au lithium-ion classiques.

Les plus récents travaux du Centre d’excellence ont abouti à des résultats prometteurs quant aux performances, à l’autonomie et au poids des futures batteries, ainsi qu’au potentiel sécuritaire des matériaux solides, ce qui laisse entrevoir de nouvelles possibilités pour l’électrification des véhicules. « Les chercheurs d’Hydro-Québec et de Mercedes-Benz collaboreront à mettre à l’essai les nouveaux matériaux en conditions d’utilisation réelles afin d’accélérer le cycle de développement ».

Au cours des années 1990, Hydro-Québec a mis au point une batterie à électrolyte solide de première génération, puis a poursuivi la recherche-développement afin d’en améliorer tant les performances que les procédés de fabrication. « Nous sommes heureux de faire équipe avec Mercedes-Benz, un constructeur automobile à la réputation enviable, afin de pousser nos recherches encore plus loin », explique Karim Zaghib, directeur général du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec.

« La batterie est au cœur du fonctionnement des véhicules électriques. La maîtrise de sa chimie est donc un aspect essentiel de la recherche-développement chez Mercedes-Benz. Par rapport aux batteries au lithium-ion actuelles, les batteries à électrolyte solide s’annoncent comme une percée importante pour l’électrification des transports. Les avancées réalisées par les chercheurs d’Hydro-Québec sont très prometteuses, et nous sommes impatients de constater les premiers résultats de notre programme de développement conjoint », affirme Jochen Hermann, vice-président – Développement – eDrive, Mercedes-Benz AG.

Les activités de recherche conjointes seront menées au Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec au Canada ainsi qu’au laboratoire de SCE France, une filiale d’Hydro-Québec. Des premiers tests de bus électriques utilisant des batteries à électrolyte pourraient avoir lieu sous peu. Pour les camions, il faudra attendre, « car le courant et la densité volumétrique doivent être très élevés et que la rapidité de la recharge joue un rôle important. » Ce qui demande un temps plus long pour la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *