Actu Coronavirus Instantané TRM24

Fermetures partielles d’Amazon : l’impact sur le transport routier

30 000 salariés du transport et de la logistique

Amazon a décidé de fermer ses sites à la suite d’une décision de justice qui le contraint à limiter son activité face au coronavirus. Le tribunal reproche à Amazon de ne pas avoir respecté les conditions sanitaires. Près de 30 000 personnes (transport léger, camions, logistique) travaillent en France directement ou indirectement pour le géant du e-commerce. Le SNTL se dit inquiet.

« Actuellement, près de 60% des salariés des entreprises du transport légers de marchandises sont en activité partielle et certaines entreprises survivent en maintenant un minimum de 15% de leur activité » précise le Syndicat National des Transports Légers qui exprime « ses plus vives inquiétudes quant aux conséquences que cette décision du tribunal peut avoir sur l’avenir économique des entreprises du transport léger de marchandises. »

Crainte pour le transport léger

Le SNTL avait indiqué la semaine dernière dans un communiqué que « les professionnels du transport léger travaillent dans le cadre d’une réglementation leur permettant d’assurer un haut niveau de qualité de service ainsi que le respect des normes sociales et sanitaires édictées. »

Un salarié de la plateforme logistique Amazon, à Saran, qui travaille à l’accueil des camions avait été testé positif au Covid-19. Le ministère des transports et les partenaires sociaux du transport routier et de la logistique ont élaboré en commun un guide de bonnes conduites pour les salariés du secteur.

One Response

  1. Ces statistiques fort intéressantes sur l’impact du covid 19 sur le transport routier de marchandises mériteraient d’être affinées pour éclairer les citoyens sur les spécificités du transport de matières dangereuses selon leurs classe ADR ( carburant, gaz de pétroles, gaz de l’air, chimie et déchets ) et son rôle majeur au maintien du Pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.