Actu

La compagnie danoise DFDS crée une ligne anti-Brexit

Une semaine seulement après l’entrée en vigueur du Brexit, la compagnie de ferry danoise DFDS a décidé de proposer une alternative au transit avec l’Union européenne en lançant une ligne entre le port de Rosslare (Irlande) et Dunkerque (France). Elle a dépêché son navire, l’Optima Seaways, qui peut transporter 150 camions et remorques, et qui jusqu’à présent reliait la Suède à la Lituanie.

« Avant les routiers devaient prendre deux fois le ferry, entre la France et l’Angleterre, puis entre l’Angleterre et l’Irlande et devaient rouler à travers le Royaume-Uni”, a expliqué Daniel Deschodt, le directeur général par intérim du port de Dunkerque, à la presse locale. “Maintenant on leur propose une autre solution, sans contrôles ni attente à la frontière, quand ils débarquent ils n’ont plus qu’à prendre l’autoroute et en plus ils ont pu se reposer pendant la traversée donc ils sont prêts pour faire leurs huit heures de conduite ensuite et c’est une manière plus facile d’entrer en Europe pour eux”.

Initialement, c’est l’ancien ministre des transports et actuel maire de Boulogne, Frédéric Cuvillier, qui souhaitait ouvrir une ligne fret entre sa ville et l’Irlande. Finalement, DFDS a choisi Dunkerque pour lancer sa ligne. Le premier navire est parti dimanche dernier du terminal de Dunkerque. Les ferries assurent six liaisons par semaine, vers la France et vers l’Irlande.

Les conducteurs pourront se reposer dans l’une des 90 cabines relativement confortables le temps de la traversée dont la durée avoisine les 25 heures. Les premiers navires affichaient complets, des poids lourds avec leurs conducteurs et des remorques seules dont des réfrigérées.

Cette nouvelle ligne va permettre aux transporteurs irlandais de conforter leurs échanges avec l’Europe en évitant les contrôles douaniers. Dunkerque n’étant qu’à trois heures par route de Paris et à 20 minutes de la frontière belge pour les transporteurs souhaitant rejoindre l’Allemagne ou les Pays-Bas. « Cette nouvelle ligne élimine pour nous les problèmes du pont terrestre britannique des transports européens. Nous avons un calendrier précis pour l’Europe », a déclaré David McArdle de la société basée à Dublin, DG McArdle International. Chaque conducteur gagnerait sur une semaine deux jours avec la nouvelle ligne de DFDS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *