Articles 18H Instantané TRM24

Blocages : les transporteurs du Nord passent (les premiers) depuis ce matin à l’action

C’est finalement les régions qui passent à l’action avec des premiers blocages. A l’appel de la FNTR Pas-de-Calais et de l’OTRE Hauts-de-France, une centaine de poids lourds bloquent depuis ce matin la frontière avec la Belgique. Les fédérations du Nord n’ont pas attendu le mot d’ordre de mouvement des instances parisiennes (qui tarde). D’autres régions pourraient rejoindre le mouvement. Reste à savoir si les fédérations arriveront à re-tenir leurs bases. Les transporteurs ont décidé de baptiser leur mouvement “les jeudis de la colère du TRM”.

Depuis 5h, une centaine de poids lourds bloquent deux voies, laissant passer les voitures, sur l’A22, au péage de Neuville-en-Ferrain au nord de Lille. Même dispositif était mis en place à Crespin, près de Valenciennes. Dans ces deux secteurs, des bouchons de camions se sont formés.

Les transporteurs ne décolèrent pas après la publication de la circulaire de l’administration des Douanes intégrant d’ores et déjà que le gazole acquis à compter du 1er janvier 2020 verra sa fiscalité augmentée de 2 cts. « La goutte d’eau qui fait déborder le vase, trop c’est trop ! » nous a confié Claude Baralle, président de l’OTRE Hauts-de-France à l’initiative du mouvement avec la FNTR Pas-de-Calais. « Il fallait que l’on démarre. Il est urgent d’agir car la fiscalité est trop forte sur le transport routier de marchandises, d’autres taxes arrivent » a-t-il ajouté.

« Le gouvernement nous ment » nous a répondu David Sagnard, président de la FNTR Pas-de-Calais précisant que « nos gouvernants nous avaient promis de taxer les poids lourds étrangers en transit ». C’est d’ailleurs l’axe de communication que les transporteurs ont décidé de choisir. « Si nous devons financer nos routes, alors nous (transporteurs français) serons les seuls à les emprunter » déclare Claude Baralle qui entend bloquer avec ses adhérents les camions étrangers.

Sous quelle forme va se dérouler le mouvement ? Depuis 4 heures ce matin, une soixantaine de poids lourds sont partis de La Sentinelle près de Valenciennes. L’objectif est de mettre en place des blocages filtrants à deux points stratégiques de la frontière avec la Belgique. « Seules les voitures pourront passer » nous ont précisé les présidents des fédérations qui se répartiront la tâche avec chacune un blocage filtrant.

Les transporteurs du Nord n’excluent pas de rejoindre les grévistes du transport du 5 décembre. Car si l’acte 1 est bel et bien lancé, l’acte 2 est déjà en préparation. Du côté des fédérations nationales, seule l’OTRE aurait décidé de lancer un mouvement le 7 décembre, soit 48 heures après la grande journée d’action. L’organisation l’évoque sans l’officialiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *