Actu

NAO 2022 : dans une impasse totale

La réunion sur les négociations annuelles obligatoires (NAO) a débouché lundi dernier sur une impasse. Aucun syndicat n’a signé aucun des 4 accords sur les augmentations salariales et sur les conditions sociales alors que l’on parlait de la « réunion de la dernière chance. »

Les fédérations patronales, y compris TLF qui a rejoint la FNTR et l’OTRE, proposent + 5%. Les partenaires ne se sont pas entendus sur la date de mise en application des hausses.

Pour Thierry Douine, président de la CFTC Transports tout dernièrement réelu, « il faut que ce soit un tout. Les augmentations de salaires mais aussi la protection et les conditions sociales. Les conditions d’accueil dignes comme la fin du chargement et du déchargement doivent être légiférées. »

« Sur les accords santé et prévoyance, la partie patronale a un gros problème sur la date d’application au 1er juillet qu’elle aimerait repousser au 1er janvier 2023. En ce qui concerne la carence, elle restera uniquement sur l’hospitalisation » précise FO Transport.

Sur le délai de préavis pour un conducteur (démission), les syndicats ont réussi à obtenir que les organisations patronales qui étaient fermées à obtenir un mois de préavis acceptent finalement de passer de 7 à 15 jours comme demandé par la CFTC et la CFDT, sans aucune contrepartie pour les salariés.

Une nouvelle réunion entre partenaires sociaux a lieu vendredi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.