Actu

Borne annonce la poursuite du train de fret Perpignan-Rungis

Comme nous vous l’annoncions, Elisabeth Borne, la ministre des transports, a réuni ce matin les acteurs concernés par l’avenir de la ligne ferroviaire de fret Perpignan-Rungis ont été réunis ce matin au ministère : Fret SNCF, les principaux clients de la ligne (Rey, Rocca), les plateformes de Rungis et de Perpignan, les conseils régionaux d’Ile-de-France et d’Occitanie, les conseils départementaux des Pyrénées-Orientales et du Val de Marne, ainsi que l’ADEME. La ministre a annoncé que la ligne allait continuer avec la décision de quelques mesures dont l’engagement de Fret SNCF pour la poursuite jusqu’à la fin de l’année.

Ce train quotidien a permis d’acheminer 138 000 tonnes de fruits et légumes du Sud de la France vers Rungis en 2017. « La question de sa pérennité est posée en raison de la vétusté des wagons utilisés, dont le renouvellement supposerait un investissement de plus de 20 M€ et de disposer d’une visibilité de long terme sur l’activité de la ligne. Par ailleurs, le renouvellement de ces wagons impliquerait un délai de deux ans avant leur mise en service » précise le ministère dans un communiqué.

« La perspective annoncée de l’interruption de cette ligne fret en juin sans solution ferroviaire de substitution entraînerait le report de ces marchandises sur la route. Alors que le report modal de la route vers le rail constitue une priorité du Gouvernement, une telle perspective ne peut pas être acceptable » a déclaré Elisabeth Borne qui a décidé de réunir « sans tarder l’ensemble des acteurs afin d’empêcher la fin de cette desserte ferroviaire et de trouver une solution. »

A l’issue de la réunion d’aujourd’hui, les participants ont unanimement décidé de s’engager à élaborer ensemble une solution ferroviaire pérenne :

  • pour cela, des solutions sont mises à l’étude immédiatement, dont certaines pourraient être mises en service d’ici la fin de l’année comme la mise en place d’une liaison en transport combiné (transport ferroviaire de containers sur le train). A plus long terme, la mise en service à horizon 2022 d’une autoroute ferroviaire (transport ferroviaire des camions sur le train) entre Barcelone, Perpignan et Rungis a également été évoquée.
  • Un groupe de travail, sous l’autorité du ministère chargé des transports, se réunira chaque mois jusqu’à la fin de l’année, afin d’élaborer et mettre en œuvre collectivement cette solution ferroviaire pérenne.
  • A court terme, Fret SNCF a annoncé que le train continuera de circuler au moins jusqu’à la fin de la saison haute en cours. Au-delà, elle a proposé de prolonger la liaison jusqu’à la fin de l’année aux conditions actuelles du contrat, échéance au-delà de laquelle les wagons seront hors d’usage. Une discussion commerciale doit s’engager avec ses clients afin qu’ils confirment leur intérêt.

« En conséquence, il n’y aura donc pas d’interruption de cette liaison ferroviaire fin juin comme c’était initialement envisagé » annonce le ministère. « La réunion d’aujourd’hui ouvre un programme de travail précis qui devra déboucher sur une solution ferroviaire pérenne d’ici la fin de l’année, permettant de poursuivre dans la durée le transport des fruits et légumes par le rail. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *