Social

La branche transport et logistique franchit la barre des 700 000 salariés

La branche Transport et Logistique n’a jamais eu autant de salariés. Selon le nouveau Rapport de l’Observatoire Prospectif des emplois et des qualifications dans les Transports et la Logistique (OPTL) présenté hier, le seuil des 700 000 salariés dans le secteur a été franchi. Il n’empêche que les difficultés à recruter s’accroissent. Parallèlement, on n’a jamais autant formé de conducteurs routiers (+39%).

17 800 emplois salariés ont été créés l’an dernier, ce qui a contribué à augmenter sensiblement les effectifs dans la branche : 701 400 salariés au total. Et c’est le transport routier de marchandises (+3,9%) et les prestataires logistiques (+4,8%) qui permettent de doper les chiffres et de dépasser le seuil des 700 000 salariés. L’OPTL fait remarquer que le nombre d’indépendants progresse (+15%) jusqu’à +24% dans le transport routier de marchandises.

Alors qu’on constatait un vieillissement de la population des routiers en particulier, les derniers chiffres font ressortir un « tassement ». L’âge moyen des salariés tout métier confondu se stabilise à 44 ans. Malgré tout, les plus de 50 ans sont 2,5 fois plus nombreux que les moins de 30 ans, et dans le transport routier de voyageurs près d’un salarié sur deux a plus de 50 ans.

Fait nouveau : « les recrutements dans la branche sont plus souvent motivés par la croissance des capacités de production que le remplacement des départs en fin de carrière » constate l’OPTL alors que jusqu’à présent les salariés partant en retraite étaient difficile à remplacer. Les entreprises de la branche ont surtout recherché des candidats aux postes de conduite : près de 27 000 offres pour la conduite de transport de marchandises sur longue distance et plus de 10 000 offres pour la conduite et la livraison par tournées sur courte distance. L’intérim continue de progresser dans la branche (+20%).

Les chiffres de l’OPTL font réfléchir. Alors que les chefs d’entreprises peinent à recruter, la hausse de titres professionnels de conducteurs routiers n’a jamais été aussi important : +39%. L’AFT a cofinancé près de 40 000 formations d’accès au métier de conducteur routier en 2017. Où vont ces nouveaux salariés ? Ou ne sont-ils pas assez nombreux et faut-il en former davantage ?

« L’année 2018 a confirmé, dans la lignée de ce que nous observons depuis 2013, la dynamique positive de l’emploi dans la branche transports et logistique. Avec une double constatation : des besoins en recrutement élevés dans les entreprises, et des difficultés prégnantes à pourvoir les postes » a déclaré Bruno Lefebvre, vice-président de l’OPTL en ajoutant : « L’ampleur de ces besoins doit être connue afin de trouver au plus vite des solutions à la résorption de ces tensions. Il en va de l’avenir de notre branche. »

Téléchargez l’intégralité du Rapport de l’OPTL 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *