Social

US : vers plus de flexibilité des heures de repos

Une révolution culturelle se dessine chez les routiers américains. Selon une étude de l’American Transportation Research Institute, les conducteurs pourraient conduire moins d’heures tout en gagnant le même salaire si la réglementation permettait des pauses plus flexibles.

L’étude de l’ATRI a porté sur le trafic de camions autour d’Altanta à l’intersection des autoroutes 285 et 85, connue sous le nom de Spaghetti Junction. L’échantillon représente 3 600 trajets de poids lourds dans ce corridor choisi. Les vitesses moyennes et les temps de trajet de chaque voyage par heure de la journée ont été relevés. L’étude en ressort que le coût horaire moyen d’un camion lourd est de 63,68 dollars (environ 55 euros). Selon ATRI, l’application d’horaires de repos flexibles sur l’ensemble du secteur pourrait permettre aux conducteurs d’économiser 2,3 millions d’heures et des dépenses d’exploitation annuelles de 150 millions de dollars (129M€).

Lors d’un trajet de 585 milles (941 km) entre l’Alabama et la Caroline du Nord, l’étude a montré que le fait d’éviter une circulation dense dans le corridor d’Atlanta permettait de gagner 45,5 minutes de conduite. Selon les règles actuelles en matière d’heures de service, un conducteur doit équilibrer sa pause de 10 heures avec sa limite de conduite quotidienne de 11 heures. Si la loi changeait, le routier pourrait ainsi se reposer pendant les périodes de bouchons.

Aujourd’hui, les routiers américains peuvent rouler 11 heures ininterrompues. Une pause de 10 heures est exigée à l’issue de cette longue période de conduite. L’étude propose de « fractionner » cette pause de 10 heures. « Ils pourraient se reposer trois heures et reprendre la période de repos obligatoire de sept heures (restantes) » suggèrent les auteurs. Une formule qui se ressemble à ce que vivent déjà les conducteurs européens. Mais, pour l’heure, la loi américaine ne l’autorise pas.

La Federal Motor Carrier Safety Administration qui a commencé à étudier une modification de la réglementation à partir de 2015 a déclaré être prête à réformer les heures de conduite et de repos des routiers américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *