Actu

Djebbari dans le privé : l’information de TRM24 confirmée

Alors qu’il avait démenti l’information de TRM24, Jean-Baptiste Djebbari, futur ex-ministre des transports, quittera bien le gouvernement pour aller dans le privé. La start-up française Hopium, qui conçoit des véhicules à hydrogène, a annoncé avoir proposé la nomination du ministre à son conseil d’administration. Pour rappel, le cabinet de Djebbari avait demandé à TRM24 de retirer son article.

« Hopium (…) annonce aujourd’hui le renforcement de sa gouvernance, avec la proposition de Jean-Baptiste Djebbari en qualité d’administrateur », a indiqué la société dans un communiqué. La nomination de Jean-Baptiste Djebbari «sera soumise à l’approbation de la prochaine assemblée générale d’Hopium, le 20 juin 2022», est-il précisé.

L’annonce par Hopium intervient alors que l’actuel Premier ministre n’a pas encore remis sa démission, le gouvernement étant toujours « en fonction ». Certains s’interrogent sur un éventuel conflit d’intérêt d’autant que le ministre avait visité « officiellement » la start-up.

Concernant la proposition de nomination, « le Code du commerce oblige les entreprises à publier un avis 35 jours avant l’assemblée générale”, répond l’entourage du ministre. « On parle d’une proposition de nomination et non pas d’une nomination, qui aurait lieu le 20 juin. » ajoute-t-il.

Cet avis de compatibilité avec réserves est rendu au vu des informations fournies par Monsieur Djebbari et ne vaut que pour l’activité telle que décrite dans la saisine”, précise l’instance dans son avis, que franceinfo a pu consulter. “L’exercice de toute nouvelle activité professionnelle (…) dans les trois ans suivant la cessation de ses fonctions gouvernementales devra faire l’objet d’une nouvelle saisine de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Monsieur Djebbari devra en particulier veiller à saisir la Haute Autorité avant de rejoindre les organes dirigeants d’autres sociétés”, précise-t-elle.

La HATVP a l’habitude d’émettre et des réserves et des engagements à tenir pour éviter tout futur conflit d’intérêts. « Cet avis a finalement été publié très rapidement, sans doute du fait du début de polémique. On y apprend notamment que le projet de reconversion de Jean-Baptiste Djebbari est lointain puisque la saisine remonte au 31 janvier » révèle Le Parisien.

Le député Insoumis François Ruffin n’a pas épargné le ministre : «Djebbari qui pantoufle chez le leader français du véhicule hydrogène, c’est vraiment une non-information. Depuis 2020 il consacre une semaine par mois de son temps de ministre et 49000€ à la préparation d’un Master. La carrière avant les problèmes quotidiens des Français!». Et des transporteurs !

Nous attendons désormais que Djebbari mette en scène sur TikTok son arrivée au sein de la société Hopium.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.