EDITO HERVE REBILLON

Le CFA n’est pas un régime spécial

Le congé de fin d’activité des routiers n’est pas un régime spécial et ne le sera jamais. C’est un accord conventionnel. Le CFA n’est d’ailleurs pas sur la liste des 40 régimes spéciaux, bien qu’il soit difficile en réalité de trouver cette fameuse liste.

L’accord national professionnel sur le CFA avait été signé le 28 mars 1997. Il est propre à la branche du transport. Et on l’oublie très souvent, il est destiné aussi au déménagement ou encore au transport de fonds. Les profils sont nombreux et souvent méconnus comme chauffeur grutier, citernier ou encore conducteur formateur.

Même s’il n’est pas considéré comme l’un des régimes spéciaux menacés par la réforme des retraites, l’accord prévoit une renégociation qui doit avoir lieu selon l’échéance dans les prochaines semaines. Les syndicats étaient inquiets sur ce point, et à juste titre. Préférant jouer cavalier seul, au grand mécontentement des autres syndicats, la CFDT a réussi à décrocher le feu vert du ministère des transports pour ouvrir les négociations sur une nouvelle version du CFA.

Même s’il ne dépend pas du régime général des retraites, l’âge pivot que souhaitait mettre en place le gouvernement et qui est « provisoirement » abandonné aurait freiner les négociations. Car retarder l’âge de départ à la retraite rallongerait le coût du CFA. Ce dernier prenant en compte les années du départ du conducteur de l’entreprise jusqu’à son arrivée au régime général de la retraite, le CFA ayant sa légitimité en permettant aux intéressés de partir dès 57 ans en attendant la retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *