Actu

Immatriculations VI UE : fort rebond pour les poids lourds

Selon les derniers chiffres de l’ACEA, la baisse des immatriculations de véhicules utilitaires (tout segment) se poursuit (-6%, 15e baisse mensuelle consécutive), et ce malgré une forte reprise des immatriculations des poids lourds (+21%). 133 873 utilitaires ont été immatriculées en Europe en septembre.

Les immatriculations de poids lourds neufs en septembre dans l’UE ont été fortes, le segment s’améliorant de 21%, tous les marchés de la région – à l’exception du Portugal (-35,7 %) – ayant enregistré de solides gains. Les pays d’Europe centrale, en particulier, ont fortement stimulé la croissance du mois dernier, enregistrant même des gains en pourcentage à trois chiffres en Croatie (+173,5%) et en Lituanie (+154,2%). Reste à savoir si cette hausse est due à une reprise des livraisons sur des délais quasi-normaux.

Depuis le 1er janvier, les nouvelles immatriculations de poids lourds ont augmenté de 4,6 % pour atteindre 188 067 unités vendues dans l’Union européenne.

Nouveaux véhicules utilitaires moyens et lourds (MHCV) de plus de 3,5 t

Les nouvelles immatriculations d’utilitaires dans l’UE ont augmenté de 18,3 % en septembre. A l’exception du Portugal (-32,6%), tous les marchés de la région ont contribué positivement à la croissance globale, dont les quatre principaux : l’Espagne (+22,8%), l’Allemagne (+11,9%), la France (+3%) et l’Italie. (+3%).

En 9 mois, les utilitaires vendus dans l’Union européenne ont augmenté de 1,5 %, les gains enregistrés au cours des deux derniers mois ayant ramené le résultat cumulé en territoire positif. Les pays d’Europe centrale ont largement contribué à cette performance positive (+9,6%). En revanche, parmi les quatre grands marchés d’Europe de l’Ouest, seule l’Espagne a enregistré une croissance (+10,3%).

Nouveaux autobus et autocars moyens et lourds (MHBC) de plus de 3,5 t

En septembre 2022, les immatriculations d’autobus et d’autocars neufs dans l’UE sont restées stables (-0,1 %) avec 2 370 unités vendues. Les quatre plus grands marchés de la région ont enregistré des résultats mitigés. La France affiche la plus forte baisse (-19,6 %), suivie de l’Allemagne (-5,4 %). L’Italie, en revanche, a connu une augmentation significative (+32,0%). Jusqu’à présent en 2022, les nouvelles immatriculations de bus ont chuté de 4,8 % à 20 457 unités. Parmi les quatre grands marchés de l’UE, l’Espagne est le seul à afficher une croissance (+29,3%). En revanche, l’Allemagne (‑22,5 %), la France (-14,9 %) et l’Italie (-9,4 %) ont toutes subi des baisses importantes.

Source : ACEA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.