Actu

Le système proposé par un sénateur pour sécuriser les passages à niveau

Un système permettant de visualiser la localisation d’un train, c’est la proposition de loi du sénateur des Pyrénées-Orientales, Jean Sol (LR), qui souhaite que s’arrête la série de morts et de blessés chaque année lors d’accidents à des passages à niveau. Le projet soutenu par 71 autres parlementaires devrait être déposé prochainement au Sénat avant d’être examiné en commission.

Le sénateur déclare avoir été affecté par le drame de Millas dans lequel 6 enfants passagers d’un car scolaire trouvaient la mort en décembre dernier dans une collision avec un TER. La proposition de loi rappelle que, « depuis 2014, le nombre de décès recensés à la suite de collisions sur les passages à niveau n’a cessé d’augmenter : il s’est établi à 25 en 2014 (et 17 blessés graves), à 27 en 2015 (et 15 blessés graves), à 31 en 2016 (et 15 blessés graves) et enfin à 42 en 2017. » Un lourd bilan.

Le système proposé par le sénateur. Le dispositif prévoit de rendre obligatoire pour les transports routiers collectifs l’installation d’un équipement annonçant les passages à niveau, et permettant de visualiser la position du train. Ce dispositif pourra aussi se généraliser à l’ensemble des usagers du réseau routier national, ainsi que dans le reste de l’Europe.

Les trains circulant sur l’ensemble du réseau ferré national devront aussi être équipés de détecteurs radars d’obstacles. Pour garantir l’efficacité de ces mesures, une contravention sera fixée en cas de non respect de ces obligations.

Je me battrai, jusqu’au bout. Je suis déterminé et entouré par mes collègues qui ont cosigné le projet. Des amendements sont en cours, notamment pour l’installation de caméras de vidéosurveillance près des passages à niveaux. Elles n’existent pas ou peu pour l’instant. Et elles permettraient de visualiser et de tracer si malheureusement d’autres accidents se produisent. Cette loi a été actée au niveau du Sénat. Elle a été cosignée par 72 sénateurs. C’est un projet transpartisan, d’où son intérêt. »

a déclaré Jean Sol récemment à L’Indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.