Actu

Les députés européens fixent les règles des systèmes de transport routier intelligents

Les députés de la commission européenne des transports ont voté la semaine dernière en faveur de nouvelles règles relatives aux systèmes de transport routier intelligents afin d’accélérer la numérisation du secteur des transports. Ils souhaitent que les nouveaux systèmes (STI) permettent une meilleure connectivité entre les applications dédiées à la mobilité et assurent un partage de données plus important.

La commission des transports et du tourisme soutient l’extension du champ d’application des nouvelles règles pour couvrir plus de nouveaux services comme l’information multimodale, les services de réservation et de billetterie, la communication entre les voitures et les infrastructures et les services de mobilité automatisée.

Cependant, les députés souhaitent que plus de données routières et de trafic fondamentales soient disponibles sous forme numérique et par le biais d’une interface utilisateur adaptée. En plus des limitations de vitesse, de la circulation routière ou des travaux de voirie, ils proposent l’ajout de données sur les stations-services alternatives, les accidents, les rues à sens unique et l’état des routes.

Points principaux

Les députés souhaitent que le déploiement des services des STI soit neutre sur le plan technologique, non discriminant à l’encontre de certains usagers de la route, et qu’il répertorie l’impact environnemental des différentes options de mobilité proposées aux usagers.

Afin d’assurer la fluidité du transport aux frontières, la commission des transports appelle les États membres de l’UE à améliorer leur coopération lors du déploiement des services de STI, par le biais du partage des bonnes pratiques et de projets conjoints.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.