Actu

Migrants : Toulon en passe de devenir Calais

Après Calais où les routiers se battent pour ne pas retrouver des migrants à bord de leur véhicule, Toulon pourrait devenir leur nouveau lieu d’arrivée. Mercredi matin, un chauffeur-livreur a découvert neufs migrants​ à l’arrière de son camion, au moment où il devait décharger des meubles à Toulon (Var). Ce n’est pas la première fois que des migrants sont retrouvés dans des camions dans la région. Les politiques locaux se sont opposés sur ce thème sur les réseaux sociaux.

Le livreur arrivait de Côme, en Italie, mais les migrants seraient montés à bords au niveau de Vintimille, juste avant la frontière. Selon la police qui a pu constaté les faits, les neuf hommes étaient tous sans papiers et seraient originaires du Soudan, d’Erythrée, du Tchad et d’Éthiopie. « Le chauffeur n’a pas été inquiété, les policiers étant convaincus de sa bonne foi » rapporte Car-Matin.

Suite à ces faits, les politiques locaux ont échangé vivement sur les réseaux sociaux et Var-Matin en rapporte quelques phrases lâchées sur Twitter. La conseillère régionale FN, Aline Bertrand, a allumé la mèche en interpellant ouvertement certaines personnalités plutôt marquées à gauche: “J’attends de voir quel élu local si accueillant se dévoue pour les héberger ». L’élu valettois Guillaume Robaa a été le premier à répliquer, sur le ton de la boutade: “Qui vous dit que je n’en accueille pas?”. Plus grave, la députée Cécile Muschotti a réagi hier après-midi: “Comment peut-on parler d’êtres humains en ces termes, d’autant plus dans un territoire qui s’est construit dans la richesse de ses migrations ? […]”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.