Actu

Sécurité routière : GCA anticipe les futures obligations

Le Groupe Charles André (GCA) emploie 9200 personnes, dont beaucoup de conducteurs, dans 15 pays. Créé en 1932, historiquement l’entreprise s’est développée dans le transport routier de matières dangereuses. Puis le groupe s’est développé dans de nombreux secteurs. Les spécialités comprennent la chimie, l’énergie (carburants) en plus de l’aéronautique, l’alimentaire, l’automobile, le BTP, la défense, l’environnement, le ferroviaire et la logistique urbaine. La recherche de la sécurité est depuis toujours un élément prépondérant que chaque salarié vit dans son quotidien.

En raison de l’angle mort, la vision des cyclistes et des piétons est compliquée pour les conducteurs de poids lourds dans un environnement citadin complexe. Depuis quelques mois est apparu un autocollant afin d’avertir les usagés vulnérables … mais est-ce suffisant ? D’ici 2024, la mise en place d’un système “anti-angle mort” sera également rendu obligatoire. Ce système qui est doté de caméras, émet un son qui alerte les conducteurs lorsque des cyclistes et les piétons se déplacent dans l’angle mort du véhicule.

Soucieux de la sécurité, GCA a décidé d’anticiper cette obligation

C’est dans ce contexte, que l’entreprise drômoise s’est associé au groupe suédois Dometic, spécialiste des solutions de confort et de sécurité, pour réaliser un test de 6 mois du système d’assistance à la conduite, avec vision angle mort. Il s’agit pour GCA d’une action préventive pour aider à tendre vers le « zéro accident », l’un des engagements de sa politique QHSE.

Le modèle Dometic BVS71000 avec caméra Dometic CAM1000, est un système complet qui est conforme aux exigences de l’UE. Une alarme extérieure peut aussi être ajoutée au système, afin de répondre aux exigences de la législation DVS en Grande Bretagne. Grâce à sa technologie sophistiquée, le Dometic CAM1000 peut distinguer les objets en mouvement des objets statiques, tels que les lampadaires, et ne provoque pas de fausses alertes, dont les occurrences pourraient déranger les conducteurs.

GCA et Dometic réalisent des tests afin d’évaluer la facilité de montage (évaluée à 2h30) et de maintenance du Dometic BVS71000. Le but est aussi d’avoir le retour d’expérience des conducteurs utilisant ce système sur des véhicules de type porteurs pour les livraisons urbaines sur l’ensemble de l’agglomération lyonnaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.