Actu

Signature d’un engagement entre l’Etat et les acteurs de l’immobilier logistique

Logistique transport

Une charte d’engagement sur 6 ans a été signée fin juillet entre le ministère de la Transition écologique et une trentaine d’acteurs de l’immobilier logistique. L’objectif est de construire des entrepôts plus performants sur le plan environnemental, pertinents sur le plan économique et mieux à même de répondre aux besoins des territoires.

Le gouvernement a missionné Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique, et Gilles de Margerie, Commissaire Général de France Stratégie, pour mener une concertation avec les acteurs de la logistique et faire émerger les conditions du développement d’une filière de l’immobilier logistique plus responsable. Ce processus de concertation, mené en partenariat avec l’AFILOG, a permis d’aboutir à une charte d’engagement signée conjointement par le Gouvernement et une trentaine d’acteurs de l’immobilier logistique.

« La crise sanitaire de la COVID-19 et ses conséquences économiques ont mis en évidence l’importance des chaînes logistiques. A contrario, des contestations locales subsistent à l’installation de certains nouveaux sites logistiques, notamment ceux de plus grande taille lorsqu’ils conduisent à une artificialisation des sols » indique le communiqué.

Avec cette charte, les entreprises signataires s’engagent à mettre en œuvre des actions comme couvrir 50 % de leur surface de toiture avec des panneaux photovoltaïques afin de contribuer aux objectifs de développement des énergies renouvelables tout en limitant leur impact sur l’artificialisation des sols, ou encore comme privilégier l’installation d’entrepôts sur les friches existantes plutôt que sur des terres non artificialisées afin d’apporter leur contribution à la lutte contre l’artificialisation des sols.

Cette charte d’engagements s’inscrit en cohérence avec la stratégie du gouvernement en matière de compétitivité logistique mise en œuvre dans le cadre du Comité Interministériel de la Logistique (CILOG). La mise en œuvre de la présente charte s’inscrira dans un processus d’évaluation confié à France logistique et une restitution sera menée dans le cadre du CILOG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.