Actu

Transition énergétique : le gouvernement décide de maintenir la task force

Le gouvernement a décidé de maintenir la task force réunissant constructeurs, transporteurs et énergéticiens et mise en place en 2021. France Logistique présidée par Anne-Marie Idrac (parmi les favoris au poste de secrétaire d’Etat au transport) annonce qu’elle présidera désormais ce groupe de travail. On peut s’interroger sur sa réelle efficacité après les divergences entre les différents participants.

Alors que son avenir semblait compromis, la task force pourrait être maintenue, à en croire France Logistique. Le cabinet d’Elisabeth Borne n’a pas confirmé l’information pour l’heure.

On apprend par ailleurs que l’association présidera désormais les travaux. Dans un communiqué, Anne-Marie Idrac remercie le gouvernement « d’avoir chargé France Logistique de présider la partie de ces travaux relative au transport routier de marchandises. »

Selon France Logistique, plusieurs constats peu positifs ont été faits : à ce stade : une maturité très variable des solutions technologiques et industrielles selon les usages (poids, autonomie, distances) ; des délais importants pour un déploiement à l’échelle industrielle de solutions décarbonées notamment pour les véhicules lourds ; la nécessité de soutiens publics puissants pour améliorer la disponibilité des véhicules et celle des énergies autres que le diesel et pour accompagner les transporteurs dans ces transitions coûteuses.

France Logistique entend mettre en place une feuille de route : calendriers de disponibilité des véhicules et des énergies décarbonées selon les segments – véhicules utilitaires légers, véhicules lourds d’usage urbain, véhicules longue distance ; mise en place de leviers permettant d’accélérer la transition énergétique du transport routier (aides publiques, réglementations nationales et locales, investissements) ; porter une attention particulière aux calendriers et conditions de mise en place des ZFE ; à ce titre, France Logistique se réjouit de l’association prévue des collectivités locales aux travaux.

« Leurs premiers résultats seront portés à la connaissance du comité interministériel de la logistique (CILOG) attendu pour l’automne » annonce l’association. Mais que vient faire la task force (qui concerne l’industrie des véhicules utilitaires et les entreprises de transport) dans le CILOG consacré presqu’exclusivement à la … logistique ? A quand un comité interministériel du transport et de la logistique ? La profession attend des réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.