Actu

XPO accusé d’irrégularités financières, un recours collectif ouvert

Pomerantz, un cabinet d’avocats de New-York, vient d’annoncer l’ouverture d’un recours collectif (Class Action) contre XPO Logistics et certains de ses dirigeants. Il accuse le transporteur d’irrégularités financières. L’information a fait réagir la planète bourse, l’action du transporteur logisticien a chuté en quelques heures.

Le recours collectif a été déposé auprès de la Cour de district des États-Unis et du Connecticut. Il est destiné aux détenteurs de titres XPO acheté entre février 2014 et aujourd’hui. « La plainte allègue que, tout au long de la période du recours, les sociétés défenderesses ont fait des déclarations fausses et trompeuses concernant les politiques commerciales, opérationnelles et de conformité de la Société » précise le cabinet d’avocats qui parle de « déclarations fausses et trompeuses ». Il avance que « XPO utilisait des méthodes comptables inappropriées pour masquer sa situation financière réelle, notamment une sous-déclaration des créances irrécouvrables et des hypothèses d’amortissement agressives; et en conséquence, les déclarations publiques de la société étaient matériellement fausses et trompeuses à tous les moments pertinents. »

Tout est parti le 12 décembre dernier de la parution d’un rapport de Spruce Point, un gestionnaire de placements new-yorkais, qui affirme qu’une enquête judiciaire sur XPO serait en cours sans apporter réellement de preuves. En quelques heures, l’action de XPO a plongé de 15,77 $ par action, ou 26,17%, pour clôturer à 44,50 $ le 13 décembre 2018.

Spruce Point n’y va pas par quatre chemins et évoque « des irrégularités financières qui couvrent de manière commode ses difficultés financières croissantes et son incapacité à réaliser de nouvelles acquisitions en dépit de promesses répétées ».  Spruce Point rappelle que « XPO a réalisé 17 acquisitions depuis la prise de contrôle de Jacobs en 2011 et le déploiement d’un capital de 6,1 milliards de dollars » et analyse : « Cependant, selon nos calculs, la société a généré des flux de trésorerie disponibles ajustés de 73 M $ au cours de cette période. À notre avis, cela indique une stratégie commerciale qui a échoué et qui génère un rendement dérisoire de 1,2% du capital investi. »

Rappelons qu’il s’agit d’une analyse qui est propre à un gestionnaire de placements et qui n’est pas en aucun cas une enquête (même s’il affirme se baser sur une enquête judiciaire déjà réalisée). Ces conclusions n’engagent que Spruce Point.

Le rapport vise aussi les dirigeants de XPO dont, en premier lieu, Bradley S. Jacobs, le grand patron. Là encore, son cv est passé en revue égratignant le dirigeant et sans apporter de véritables preuves.

Trois syndicats français, FO Transport, la CGT Transport et la CFDT, demandent « une réunion extraordinaire du Comité de Groupe XPO Logistics, dans les plus brefs délais, afin d’avoir des réponses quant aux inquiétudes légitimes des salariés. » Lors d’un comité de groupe fin novembre, les organisations syndicales avaient fait part aux principaux dirigeants européens présents dont le président du directoire de XPO Logistics Europe, “de leurs inquiétudes quant à la baisse significative et rapide du cours de l’action”. « Il y a environ 120 millions d’actions, la capitalisation boursière de XPO Logistics est passée de 14 milliards de dollars environ à 6,5 milliards en quelques semaines » font remarquer les trois syndicats dans un communiqué commun.

La direction de la communication de XPO Europe que nous avons joint nous a transmis cette réponse d’un porte-parole du groupe : « Le rapport produit par un short seller est intentionnellement trompeur, contenant des inexactitudes importantes, et ne reflète pas le fait que XPO a réalisé de solides performances pour ses actionnaires à long-terme. Les faits démontrent que les affirmations du short seller, dont la plupart ont déjà été diffusées et réfutées auparavant, sont en grande partie sans fondement et constituent avant tout une tentative de compiler des informations incorrectes et sans rapport, afin de donner une impression inexacte de l’entreprise. En particulier, nos pratiques comptables sont fondées sur les GAAP (Generally Accepted Accounting Principles – principes comptables généralement reconnus) et sont auditées chaque année et revues chaque trimestre par nos auditeurs indépendants. Les perspectives financières à long terme de XPO demeurent positives. Nous communiquerons directement avec nos investisseurs et nos clients au sujet de ce rapport d’un short seller. »

 

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.