A (RE)VOIR Actu

ZFE : des sanctions automatisées fin 2024, jusqu’à 750€

ZFE

Le 1er comité ministériel sur les Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) s’est tenu hier à Paris. Les 43 présidents des métropoles concernées ont été réunis et des nouvelles mesures ont été annoncées. Parmi lesquelles : la mise en place progressive d’un contrôle sanction automatisé. Les contrevenants s’exposeront à une amende théoriquement de classe 4, soit 750 euros maximum.

Le gouvernement prévoit en effet d’accompagner les collectivités dans le déploiement des ZFE-m à travers la mise en place d’un comité de suivi qui se réunira, sous la présidence des ministres, tous les 6 mois ; la désignation d’un interlocuteur unique des agglomérations, en charge des ZFE-m.

Autre mesure qui fait déjà polémique : la mise en place progressive d’un contrôle sanction automatisé qui permettra une mise en œuvre effective des ZFE-m. « L’Etat travaille d’ores et déjà aux côtés des collectivités afin d’aboutir, d’ici 2024, au déploiement du dispositif technique » indique un communiqué.

« Dans le secteur des transports, la mise en place des ZFE sera par ailleurs accompagnée de mesures complémentaires pour offrir une solution alternative à la voiture individuelle polluante, comme le leasing social pour les véhicules électriques, les aides au vélo ou le soutien aux transports en commun » a déclaré Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, lors d’un point presse. Le ministre avait précisé à TRM24 qu’il souhaitait harmoniser les règles des ZFE d’une métropole à l’autre pour les transporteurs et qu’il consultera les acteurs du transport routier dans le cadre de ce comité ministériel sur les ZFE-m.

Les contrevenants s’exposeront à une amende «théoriquement de classe 4», soit 750 euros maximum, a-t-il précisé. «Les ZFE sont une nécessité pour des raisons écologiques et de santé publique», a insisté le ministre. «Il faut faire le maximum pour que le contrôle sanction automatisé soit développé le plus rapidement possible», a-t-il ajouté.

One Response

  1. Controle automatique :
    On est imbattable dans ce domaine
    Question:
    Est ce que les vieilles locos diesel qui consomme du fuel avec du souffre et de la paraffine, qui sont utilisé es à la place des motrices électriques, parce que moins cher, seront autorisées à traverser des ZFE ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.