Actu

Transport routier GNL : l’AFG publie une charte sécurité et bonnes pratiques

L’Association française du gaz (AFG) annonce avoir publié une Charte Sécurité et bonnes pratiques dans le transport routier du Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Geodis, le groupe Charles André et Ebtrans ont participé à l’élaboration de la charte. Outre le respect de la réglementation ADR, la charte préconise une formation complète des conducteurs.

« Ce document constitue un engagement fort de la part des fournisseurs de GNL, adhérents de l’AFG, en faveur du meilleur niveau de sécurité dans le cadre de leurs activités de transport de GNL pour des usages de mobilité et industriels » déclare l’AFG dans son communiqué.

La charte présentée propose des engagements qui portent sur 3 points principaux :

  • L’exigence de la stricte application de la réglementation ADR en vigueur par les transporteurs qui travaillent avec les adhérents de l’AFG.
  • L’intégration dans les contrats de transport de ces mêmes expéditeurs de GNL d’un certain nombre d’exigences notamment en matière de formation des chauffeurs, d’équipement des véhicules et des conducteurs. La formation initiale devra être complétée par des recyclages tous les trois ans. La charte préconise de mettre en place des équipements complémentaires comme des obturateurs internes, des dispositifs d’arrêt d’urgence ou encore des systèmes anti-arrachement. « Chaque conducteur sera également équipé d’un explosimètre portable, en état de marche et régulièrement étalonné selon les préconisations des constructeurs, et sera formé à sa manipulation » précise également la Charte. Pour faciliter les opérations de chargement et de déchargement du GNL, les citernes devront être équipées d’un système d’identification rapide des vannes.
  • Et la mise en place d’actions de contrôle du respect de ces exigences.

« Le transport de GNL est une activité est croissance en France qui répond aux besoins de GNL pour le transport routier de marchandises (plus de 25 points d’avitaillement au GNL en France aujourd’hui) et pour la fourniture de sites industriels éloignés du réseau à la recherche de solutions énergétiques performantes et moins carbonées (activité appelée GNL porté) » ajoute l’association.

Lire la Charte Sécurité et bonnes pratiques dans le transport routier du Gaz Naturel Liquéfié (GNL)

One Response

  1. On ne peux qu’approuver cette formation obligatoire, mais je ne comprends le recyclage à trois ans, alors que tous les autres recyclages relatifs aux transports de matière dangereuse, liquide ou gazeuse, s’effectuent tous les cinq ans, y compris pour le GPL ou les produits cryogéniques!
    Ces échéances viendrait perturber les échéance réglementaire, d’autant que le le recyclage à 5 ans, prévu par le législateur, n’a pas provoqué d’accident par oubli des procédures!
    Il serait également souhaitable que cette charte ne soit un point de départ, et quelle serait complétés par un chapitre maintenance et réparations du train roulant!
    En effet, le remplacement des plaquettes de freins, de disques, d’élément de suspension, ou même de pneumatiques, peuvent-ils se faire dans des ateliers normaux de maintenance de PL, ou dans des ateliers ADF (ou tout l’outillage est anti déflagrant) équipé d’explosimètre et de ventilation appropriée, etc…..
    La charte ne prévoit rien non plus sur le personnel de maintenance, ni procédure d’intervention sur les vannes !
    Les ateliers devraient-ils faire l’objet d’une déclaration ou d’autorisation au titre d’installation classée ?
    Force est de constater que l’ADR, ignore aussi cette partie importante, qui est laissée à la discrétion des entreprises de transports ou des réparateurs
    Pour info, Géodis à Oissel, dispose d’un tel atelier pour entretenir, notamment ses citernes GPL!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *