Actu

Gefco-Travail dissimulé : la colère de FO

Le syndicat FO ne décolère pas après la mise en examen de 0 cadres dirigeants du groupe Gefco. Il révèle que le PDG n’a pas encore été entendu étant cas contact Covid. L’organisation estime que « les directions générales de Gefco doivent s’engager à bannir l’esclavagisme de la société » dans un communiqué.

Suite à une enquête de 4 ans, Gefco apparaît comme employeur de 35 conducteurs routiers polonais et slovaques non déclarés. Le groupe serait impliqué dans une organisation de prêt irrégulier de main d’œuvre internationale. Au total, selon France Bleu Besançon qui révèle l’affaire, 10 personnes ont été interpellées. Le préjudice pour l’URSSAF représenterait 800 000 euros sur la période comprise entre 2015 et 2018.

FO/uncp Groupe GEFCO se dit « écœuré par la situation très grave au sein de Gefco. » « En droit, le premier responsable est celui qui figure sur l’extrait KBis. Mais il existe aussi les délégations de pouvoir qui vont du PDG au chef d’agence » ajoute le syndicat qui se pose la question, comment sont données les délégations de pouvoir, mais aussi comment sont-elles contrôlées ?

« En ce qui concerne les milliers de salariés de chez Gefco, le mal est fait ! La société Gefco a été mise à l’index par les médias locaux et nationaux. En plein appel d’offres PSA, nos concurrents s’en frottent déjà les mains ! » conclut le syndicat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *