Monde

Le Brésil et le Mexique incluent les poids lourds dans leur accord de libre-échange

C’est une première. Le Brésil et le Mexique ont pris la décision d’inclure les poids lourds et les autobus dans leur accord de  libre-échange,  qui  est  en  vigueur  depuis  2006  et  qui  inclut  déjà  les  voitures,  les  véhicules utilitaires légers et les composants pour ces catégories de véhicules. L’accord avait été conclu le 25 avril dernier.

Ainsi, depuis hier (1er juillet), les tarifs d’importation de camions et de bus affichent une baisse de 20%. Cette dernière sera de 40% l’année prochaine puis de 70% en 2022. La taxe sera totalement supprimée en juillet 2023.  Quant aux pièces de poids lourds et d’autobus, les tarifs sont supprimés depuis hier dans les deux pays.

« Le Brésil et le Mexique bénéficient déjà d’un libre-échange dans le secteur des voitures, des  véhicules  utilitaires  légers  et  de  leurs  pièces. On  estime  qu’en  promouvant  le  libre-échange également pour les camions, les bus et leurs pièces détachées, le nouvel accord entraînera  une  augmentation  significative  des  exportations  brésiliennes  vers  le  Mexique  dans  les  années  à  venir,  compte  tenu  de  la  compétitivité  reconnue  du  Brésil  dans  le  segment des poids lourds » ont indiqué les ministères de l’économie et des affaires étrangères des deux pays dans un communiqué.

Selon  les  données  du  ministère  de  l’Économie  du  Brésil,  le  Mexique  est  actuellement  le  troisième partenaire commercial du pays dans le secteur automobile, après l’Argentine et les Etats-Unis. En 2019, les échanges de produits automobiles entre les deux pays ont totalisé 3,8 milliards de dollars (3,38Md€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *