SITL

SITL 2018 : les nouveautés qui vous attendent

La 35ème édition de la SITL, la Semaine internationale du transport et de la logistique, s’ouvre ce matin au parc des expositions de Villepinte (93). Organisé conjointement avec Intralogistics Europe, le salon accueille 850 exposants sur une surface en croissance de 15% et présente toutes les innovations en matière de la logistique : des entrepôts connectés au drone qui transporte des colis urgents ou au transport à la voile. Aux côtés des équipements de manutention pour l’industrie et la distribution, la SITL aborde aussi le transport et ses dernières solutions alternatives au diesel dans son espace baptisé Transport Next Generation. 4 constructeurs poids lourds ont répondu à l’appel. Iveco, Renault Trucks et Scania présentent leurs offres Gaz.

Photos TRM24

Les constructeurs VI. Volvo Trucks a souhaité communiquer en amont du salon en annonçant la commercialisation du FH LNG. Le constructeur suédois présente en avant première la version frenchy du véhicule, un tracteur4x2 460 ch (contrairement à Solutrans où un véhicule de pré-série avec une configuration britannique avait été dévoilé). Volvo Trucks annonce 1 000 kilomètres d’autonomie.

Iveco qui reste pionnier en matière de solutions au gaz y présente ces deux derniers modèles : sa gamme Natural Power, le Stralis NP460 élu « Camion à faibles émissions de l’Année », et le Daily Blue Power, élu « Utilitaire International de l’Année 2018 ». La Stralis NP 460, dernier né de la gamme gaz du constructeur Italien, offre une autonomie record de 1 600 kilomètres grâce à ses deux réservoirs GNL d’une capacité totale de 1 200 liyres. D’une façon générale, Iveco permet grâce à ses véhicules « propres » au gaz de réduire les émissions de NOx de 60% aux limites Euro VI sur longue distance. A découvrir aussi à l’extérieur, le Daily Blue Power en version gaz naturel et boites de vitesses Hi-Matic lancé au salon Solutrans et sacré utilitaire 2018.

Renault Trucks qui était resté discret jusqu’à présent sur ses solutions au gaz y expose son D Wilde CNG qui fonctionne au gaz naturel et au biométhane carburant, appelé aussi biogaz. Le véhicule est commercialisé en deux versions : porteur 4×2, 16 ou 19 tonnes, et porteur 6×2 en 26 tonnes. Scania qui n’est pas en reste sur le gaz présente son R 410 A4X2NB GNL. Mercedes qui n’a pas de stand cette année a souhaité marqué sa présence en organisant une conférence sur la digitalisation en présentant son système télématique Fleetboard (mercredi 21 mars à 14h30).

L’espace Transport Next Generation propose une mini piste d’essais. On y retrouve des véhicules électriques de chez Gruau, Libner, Colibus, Renault et au GNV ce chez Fiat.

Des transporteurs et groupements présents. Comme, à chaque édition, les leaders du transport et de la logistique ont leur stand comme XPO Logistics, Kuehne+Nagel, Bolloré Logistics, ID Logistics ou encore Transalliance et Rhenus. Les PME transporteurs et les groupements restent fidèles à la version Europe de la SITL : Le Roy Logistique ou ecnore Alainé mais aussu Red Union et France Benne.

Des temps forts. 4 grands thèmes seront abordés cette semaine lors de débats et conférences : le numérique, les ressources humaines dont la gestion est au cœur des transitions en cours, les territoires et l’axe franco-allemand. La conférence inaugurale de ce matin fera intervenir de grands patrons du secteur dont de Geodis, XPO Logistics, des acteurs du numérique tels que Transporeon et PTV. La SITL accueille pour cette édition l’African Logistics Forum organisé avec le groupe Bolloré dont l’un des temps forts sera l’intervention d’Areva. Par ailleurs, d’autres thèmes seront évoqués à travers le Maritime Day et la Journée européenne du fret ferroviaire. L’import-export, la chaîne du froid, les matières dangereuses y seront abordés également. On y parlera aussi digitalisation. Comme le souligne Alain Bagnaud, directeur général de la SITL, dans l’édito qu’il a écrit sur TRM24 : “Dans l’industrie comme dans la distribution, le digital s’impose dans tous les métiers. Reflet des exigences clients et des nouveaux comportements des consommateurs, les flux s’accélèrent. ” ajoutant “La chasse aux gaspis et la recherche constante de compétitivité ouvrent une nouvelle ère aux systèmes automatisés, mécanisés et robotisés dans la logistique, l’intralogistique et les transports.” Alain Bagnaud évoque aussi « l’innovation disruptive », “celle qui transforme la relation client, qui créé de nouvelles relations économiques et voit apparaitre de nouvelles formes d’entreprenariat” écrit-il.

Récompenses. Les 18e prix de l’Innovation seront décernés mercredi à 18 h 30. Et le prix du Start-up Contest by SITL qui réunit cette année une trentaine de participants sera remis vendredi, dernier jour du salon. Parmi les récompenses, le prix du Smart Hub by SITL qui est ouvert à tous les exposants. Un espace de démonstrations invite les visiteurs à une expérience personnalisée unique dans un décor immersif pour découvrir les nouvelles chaînes logistiques créatrices de valeurs.

La SITL qui se définit comme « un salon multi-spécialiste, multi-sectoriels » compte bien être la vitrine de la reprise économique dans le transport et la logistique.

Lire l’édito d’Alain Bagnaud, directeur de Reed Exhibitions Transport & Logistics et directeur général de la Semaine internationale du transport et de la logistique (SITL).

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.