Actu

Transport routier : 2022 marquée par une inflation des coûts

Selon l’analyse du CNR sur les coûts du transport routier, 2022 a été marquée par une inflation sans précédent des coûts comme le personnel de conduite. La hausse avoisine les +43,3% pour les camions longue distance roulant au GNL. Les prix des énergies et des matières premières ont atteint des records impactant directement les entreprises de transport.

Les coûts de personnel de conduite, principale composante de coût des poids lourds, augmentent avec d’une part les revalorisations successives des minima conventionnels (salaire et indemnités de déplacement) et d’autre part la tension sur le marché du travail. La hausse atteint +7,7% en longue distance, +7,5% pour le régional.

Les prix des énergies et des matières premières ont enregistré des inflations record en 2022, impactant non seulement les prix du carburant, mais aussi ceux des matériels, des pièces détachées, de l’AdBlue, des pneumatiques ou d’autres consommables.

Finalement, en 2022, la hausse du prix de revient complet des poids lourds exploités en transport routier de marchandises (TRM) atteint en moyenne annuelle + 18,5 % pour un véhicule roulant au gazole et + 43,3 % pour un véhicule roulant au gaz naturel (GNC ou GNL). Pour 2023, la prévision hors carburant s’établit autour de + 8,8 %.

Les coûts de structure augmentent sous l’effet conjugué des hausses de coûts de personnel sédentaire et administratif (+ 7 %), de coûts des locaux, des coûts des services (+ 4 %) et des coûts de l’énergie, hors propulsion des véhicules, entrant dans la composition des coûts de structure (+ 61 %).

Les conditions de financement prises en compte dans l’indice sont marquées cette année par une inflation annuelle importante des prix de véhicules de + 11 %. Cette inflation annuelle des prix de véhicules est diluée dans le calcul par le taux de renouvellement (16 %). Les taux d’intérêt retenus dans le calcul augmentent depuis le début d’année 2022. La composante assurances a augmenté de + 2,2 % en janvier 2022.

Source : CNR

Un manque de visibilité

Pour 2023, la conjoncture économique très incertaine complexifie l’exercice de prévisions. Selon de nombreux experts, le contexte inflationniste de 2022 devrait toutefois se poursuivre en 2023. Pour de nombreux facteurs, le CNR retient des hypothèses minimales ou conservatoires.

Téléchargez l’étude pour découvrir les évolutions poste par poste assorties d’explications détaillées

Le CNR propose un webinaire aujourd’hui à 11h pour présenter l’étude et apporter des explications des résultats. Inscrivez-vous ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.