Instantané TRM24

De Rugy remet sa démission

Le ministre de la transition écologique, François de Rugy, pris dans une polémique concernant notamment des dîners luxueux, a remis sa démission à Edouard Philippe. Elisabeth Borne se retrouve désormais seule aux commandes de son ministère des transports en attendant la nomination du successeur de François de Rugy.

Le ministre a été épinglé par Mediapart pour des dîners fastueux lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale, des travaux aux frais du contribuable dans son logement de fonction et le logement social de sa directrice de cabinet, Nicole Klein, conservé pendant 12 ans alors qu’elle n’habitait plus la capitale.

François de Rugy avait demandé à sa directrice de cabinet de démissionner. Selon le journal en ligne, Nicole Klein a conservé son HLM pendant douze ans à Paris, sans y habiter.

«Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire – ce que chacun comprendra. La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le premier ministre. Dès lors, j’ai présenté ma démission au premier ministre ce matin», a écrit le ministre dans un communiqué, publié sur sa page Facebook.

«Je remercie le Président de la République et le premier ministre de la confiance qu’ils m’ont témoignée en me demandant de relever le défi du ministère de la transition écologique et solidaire. Je leur redis ma fidélité», a-t-il continué.

S’investissant localement, élu adjoint au maire de Nantes en 2001, il devient l’un des plus jeunes députés de France en 2007, à 34 ans. Elu dans la première circonscription de Loire-Atlantique, il a bénéficié d’un accord avec le parti socialiste. Son tandem avec son suppléant PS Pascal Bolo, lui permet de battre Jean-Pierre Le Ridant, député UMP sortant.

Malgré son échec aux municipales d’Orvault, il siège à son Conseil municipal et, partisan d’un retour de la région Loire-Atlantique dans le giron administratif breton, s’implique fortement au sein de la communauté Nantes-Métropole, dont il fut notamment vice-président de 2001 à 2008. Réélu député en juin 2012, François de Rugy copréside le groupe écologiste à l’Assemblée nationale avec Barbara Pompili jusqu’en janvier 2013. En 2015, il quitte EELV pour créer son propre parti écologiste avec Jean-Vincent Placé. En 2017, il est réélu député dans la 1ère circonscription de Loire-Atlantique et devient le président de l’Assemblée nationale. Le 4 septembre 2018, François de Rugy est nommé ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire dans le gouvernement d’Édouard Philippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *