Monde

L’US Army teste des camions autonomes

L’armée américaine prévoit de déployer des dizaines de camions autonomes l’année prochaine, bien en avance sur son calendrier de production. Les véhicules autonomes dans la guerre ? Un gain de temps et d’énergie pour le ravitaillement.

“Il faut trois soldats pour soutenir et réapprovisionner chaque homme qui est au front”, a déclaré Paul Rogers, directeur du Centre d’ingénierie du développement de la recherche sur l’armée de chars.”Tout ce que nous pouvons faire pour aider à réduire cela est un gain d’efficacité.”

L’armée veut produire des camions autonomes et les mettre en activité le plus rapidement possible pour les tester en conditions réelles avec des soldats. Au départ, 300 camions autonomes devraient être livrés pour 2025. Finalement sur les 45 exigences de construction, l’armée de terre a réduit à 15 pour raccourcir le temps de production des camions et pouvoir les mettre en service le plus rapidement possible.

“Nous devons nous attaquer à la logistique sans équipage”, a déclaré Robert Sadowski, le chef robotique de l’armée. L’armée a commencé avec des technologies de système de sécurité avancées, y compris le freinage d’urgence automatique et le régulateur de vitesse adaptatif. L’armée a testé une forme de peloton de camions appelée «Leader-Follower», qui sépare les véhicules de 50 à 100 mètres afin de protéger les chargements de marchandises des tempêtes de poussière et des dangers de la route.

Selon M. Sadowski, l’armée réalisera des économies de carburant, mais elle s’attachera à créer des avantages en matière de guerre, par exemple en étant capable de fonctionner de manière autonome dans les tourbières et les déserts.

L’Armée de terre a testé discrètement l’an dernier sur un total de 50 000 miles des camions autonomes (81 000 km). Chaque véhicule avait un conducteur au cas où quelque chose n’allait pas. Sept camions pouvaient ainsi se suivre en convoi mais l’armée avoue que de nombreuses corrections doivent être apportées avant de passer à la réalité. Les 60 premiers camions autonomes seront destinés à Fort Polk, en, Louisiane et à Fort Sill, dans l’Oklahoma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *