Économie

L’indice du coût du travail, le plus faible dans le transport et entreposage

Comme chaque trimestre, l’Insee publie l’indice du coût du travail. Il s’agit d’un indice mensuel (base 100) dans plusieurs secteurs d’activité. L’indice le plus faible est enregistré dans le transport et entreposage (112 contre 122,7 dans l’Industrie mécaniques et électriques).

L’Insee rappelle qu’au 1er janvier, « le CICE a été transformé en réduction pérenne de cotisations sociales patronales. Concrètement, cela se traduit par une suppression du crédit d’impôt en tant que tel, et par la création d’un allègement uniforme de 6 points du taux de cotisations sociales patronales d’assurance-maladie applicable sur les salaires dans la limite de 2,5 SMIC (réduction de taux et assiette égales à celles du CICE en métropole avant sa suppression) ». L’Insee tient à préciser que « cette transformation sera quasiment neutre sur le niveau et l’évolution du coût du travail tel qu’il sera mesuré par l’ICHTrev-TS à compter du premier trimestre 2019 (publication début juillet 2019). »

Eurostat de son côté vient de communiquer les coûts horaires de la main-d’œuvre en Europe. Ils ont été estimés en moyenne à 27,4€ dans l’Union européenne(UE) et à 30,6€ dans la zone euro. Toutefois, ces moyennes masquent des écarts importants entre États membres de l’UE, les coûts horaires de la main-d’œuvre les plus faibles ayant été enregistrés en Bulgarie(5,4€), en Roumanie(6,9€), en Lituanie (9,0€), en Hongrie(9,2€)et en Lettonie(9,3€), et les plus élevés au Danemark(43,5€), au Luxembourg(40,6€),en Belgique(39,7€), en Suède(36,6€), aux Pays-Bas(35,9€) et en France(35,8€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *