Actu

Baromètre CNR : l’activité TRM stagne après une nette reprise

Pas de rebond

L’enquête mensuelle sur l’impact de la crise Covid-19 dans le secteur du transport routier de marchandises (TRM) réalisée par le CNR indique que l’activité a stagné en juillet, après 2 mois de reprise en mai et juin. Une situation comparable à 2019 à la même époque. Le chiffre d’affaires du secteur progresse de 1,9% tandis que les coûts de production sont stables.

Le CNR analyse donc que « le retour à un niveau d’avant crise en juin 2020 n’a pas été suivi d’un rebond de l’activité cet été. Au contraire, à + 1,9 % en juillet 2020, le chiffre d’affaires des entreprises de TRM se stabilise et atteint un niveau inférieur à celui enregistré en juillet 2019. La croissance du chiffre d’affaires hors sous-traitance ressort à 0 % et se situe 8 points sous le niveau de juillet 2019. »

Les indemnités repas comme indicateur

L’enquête a pris les indemnités de repas des conducteurs comme indicateur de la quantité de travail réelle des conducteurs en activité. Il s’avère qu’en juillet, en début d’été, leur nombre moyen n’évolue plus et reste inférieur à celui de 2019. Avec un léger fléchissement de -0,2 %, « son évolution est comparable à celle du chiffre d’affaires moyen hors sous-traitance » précise le CNR.

Alors les conducteurs sont-ils de retour dans les entreprises de transport ? L’effectif conducteur est légèrement inférieur au niveau d’avant crise (-0,4 %), et ce malgré une activité de 15 % supérieure à son volume d’avant crise depuis juin. 4 % de la flotte est resté immobilisée en juillet.

Concernant la situation financière des entreprises de transport, le CNR indique que « les évolutions moyennes durant la crise sont rassurantes. La trésorerie des entreprises interrogées semble relativement préservée pour l’instant. »

Impact commercial avec le client principal

Pour 88 % des répondants, en moyenne, le tarif de base du transport avec le client principal n’a pas été modifié en juillet, mais en moyenne « il s’inscrit tendanciellement à la baisse depuis le début de la crise » révèle l’enquête CNR. « Ces résultats montrent que les prix de transport, hors indexation gazole, ne se sont généralement pas ajustés automatiquement sur les surcoûts subis par les transporteurs depuis le début de la crise. »

Lire l’enquête mensuelle du CNR sur l’impact de la crise Covid-19 dans le secteur du transport routier de marchandises (TRM)

oleo100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *