En direct de Bruxelles

Bruxelles débloque 5,7 millions pour développer le GNV en Ile-de-France

La Commission européenne a attribué une subvention de 5,7 millions d’euros pour soutenir le projet Olympic Energy porté par Sigeif Mobilités, société d’économie mixte locale spécialisée dans le développement de stations GNV et bio-GNV en Ile-de-France, le groupe Fraikin et TAB Rail Road, spécialiste des solutions de transport combiné rail-route.

Le projet Olympic Energy porte sur la construction, d’ici 2022, de huit stations d’avitaillement en GNV et bio-GNV et l’acquisition de 330 poids lourds GNV. Il s’inscrit dans un vaste programme européen visant à déployer un système de transport durable et efficace et à pro- mouvoir la décarbonation de tous les modes de transport le long des corridors européens et dans les nœuds urbains.

La part du programme dévolue à Sigeif Mobilités concerne la construction de huit nouvelles stations d’avitaillement en gaz naturel et biogaz. Ces huit stations s’intégreront dans un réseau actuellement en cours de développement en Île-de-France d’ici 2022. Les nouvelles stations seront capables, selon les besoins locaux, de distribuer entre 800 et 2500 t de GNV et de bio-GNV par an. La subvention de la Commission européenne couvrira 20 % du coût total (12 millions d’euros), soit quelque 2,4 millions d’euros.

La Commission européenne financera une partie des investissements des deux autres partenaires du projet afin de réduire le surcoût à l’achat des véhicules GNV. Fraikin entend ainsi acquérir 300 poids lourds GNV, et TAB Rail Road 30 poids lourds GNV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.