EDITO HERVE REBILLON

EDITO de Hervé Rébillon : les ambitions chinoises de Traton

Après l’acquisition récente de l’américain Navistar, le groupe Traton qui détient Scania, MAN, Volkswagen Caminhoes e Onibus et RIO et désormais International, se tourne vers le plus grand marché mondial : la Chine. Le groupe allemand veut se donner les moyens et le temps.

Avec déjà un pied en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, via ses marques VW et Navistar, Traton ne cache plus ses ambitions asiatiques. Aujourd’hui, les flottes chinoises achètent des camions haut de gamme. Traton dit analyser « les meilleures façons d’exploiter à eux seuls le potentiel de ses marques là-bas. » Matthias Gründler, le patron, a clairement affirmé dernièrement qu’il souhaitait répondre à la demande chinoise. » Si tôt, l’action Traton a réagi et a augmenté à la bourse de Francfort.

C’est Scania qui ouvre le bal en construisant actuellement une usine de production indépendante près de Shanghai. Les premiers véhicules devraient sortir courant de l’année prochaine. Le groupe souhaite aussi y installer des activités de recherche et développement afin de concevoir des camions propres au marché chinois, à des milliers de kilomètres de la terre natale de Scania, la Suède.

Traton doit faire vite. Iveco qui a été « isolé » pour mieux être vendu pourrait être cédé finalement à un constructeur chinois. L’opération plusieurs fois annoncée pourrait bien se concrétiser prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.