Monde

La Norvège va instaurer un salaire minimum pour les routiers

Le gouvernement norvégien a lancé une réforme de la réglementation du travail qui va permettre d’étendre un salaire minimum à des professions qui n’y avaient pas accès jusqu’à présent comme les routiers.

Le secteur du transport routier norvégien ne profite pas d’un salaire minimum comme d’autres professions. Le gouvernement a décidé de mettre en place un salaire minimum pour les conducteurs routiers (utilitaires et poids lourd) d’environ 24 euros, une augmentation de 5% par rapport aux salaires les plus bas actuellement sur le marché.

La réforme de la réglementation du travail doit être discutée puis votée avant son application. La liste des professions n’est pas encore actée, certains politiques s’y opposant. Les routiers ont déjà gagné une bataille, celle d’avoir été reconnus.

Le gouvernement norvégien indique que ce salaire minimum sera valable pour les conducteurs nationaux mais aussi pour les conducteurs étrangers qui travaillent pour des entreprises ou des groupes dont le siège social en Norvège. Il s’appliquera enfin aux conducteurs qui réaliseront des opérations de cabotage dans le pays même si leur employeur est à l’étranger.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.