A (RE)VOIR Actu

Législatives 2022 : les propositions de l’Union TLF

En vue des prochaines élections législatives, TLF publie ses propres propositions « pour faire du secteur transport et logistique le partenaire stratégique pour répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux des territoires ». Plusieurs thèmes sont abordés comme la transition écologique, le plein emploi ou encore la réindustrialisation.

L’organisation professionnelle a fait savoir qu’elle déclinera après le second tour ces propositions dans chaque région. « En faisant tourner notre économie et notre quotidien aux niveaux local, national et international, la filière transport et logistique doit être appréhendée comme un levier d’attractivité et de compétitivité. Mesdames et Messieurs les députés, en misant sur notre secteur, vous contribuez à créer de l’emploi, à accélérer la décarbonation du transport et à réindustrialiser notre pays ! Alors donnez-vous les moyens de vos ambitions en faisant de nos entreprises les acteurs du développement de vos territoires ! » a déclaré Eric Hémar, président de l’Union TLF.

Voici dans le détail les propositions de TLF :

  • Réussir une planification écologique réaliste et concertée

La décarbonation du secteur passera nécessairement par un soutien au verdissement des flottes mais aussi par un calendrier concerté et cohérent entre les échelons français et européens. Les professionnels alertent sur le risque réel représenté par certaines Zones à Faibles Emissions (ZFE-m) reposant sur des calendriers qui ne sont pas réalistes compte tenu des flottes, infrastructures et technologies disponibles.

  • Renforcer l’orientation professionnelle vers les métiers en tension du transport et la logistique

Le secteur Transport et Logistique est un formidable vecteur d’insertion et de mobilité professionnelle ! En recherche permanente de salariés, avec des emplois à pourvoir sur l’ensemble de la chaîne et pour tous profils (peu qualifiés, qualifiés, publics éloignés de l’emploi), la filière contribue à faciliter l’accès ou le retour à l’emploi. En complément des actions d’attractivité menées par la profession et pour faire face aux pénuries de recrutement rencontrées, il faut renforcer l’orientation et faciliter l’accès à la formation notamment en faveur des jeunes générations pour leur donner envie de rejoindre ces métiers : des métiers durables, évolutifs et attractifs.

  • Faire du transport et de la logistique un atout pour la réindustrialisation et l’attractivité des territoires

L’élaboration d’un schéma directeur combinant les espaces fonciers logistiques actuels et futurs, les ports, aéroports et les zones industrielles permettra d’accompagner les projets de relocalisation et de faire de la France un carrefour logistique stratégique. La France doit veiller à l’attractivité de ses zones portuaires et aéroportuaires pour la vitalité de son économie, afin d’assurer la compétitivité de ses flux imports et exports. La fluidité des passages portuaires et aéroportuaires est pour cela essentielle, requérant une coordination de tous les acteurs pour la desserte du territoire et une lisibilité accrue des règlementations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.