Actu

Les cargos à voile débarquent

On n’arrête pas le progrès et les projets parfois surréalistes. Une société française de transport spécialisée dans le maritime propose d’acheminer du fret à la voile. Et ce, depuis près de dix ans. Elle s’apprête à lancer un voilier cargo qui pourra transporter 1 000 tonnes de marchandises.

 

L’entreprise, Towt, créée en 2009, s’appuie déjà sur une flotte de quatre vieux gréements mesurant de 20 à 40 mètres pour rallier l’Angleterre, le Portugal, la Scandinavie ou traverser l’Atlantique. « On affrète des bateaux existants en capacité de transporter 10, 200 ou 300 tonnes de marchandises», déclare Guillaume Le Grand, président de la société de transport maritime Towt, pour TransOceanic Wind Transport, spécialisée dans les trajets à la voile.

La société qui a dégagé un chiffre d’affaires de 300 000 euros l’an dernier est passé de 120 tonnes transportées en 2016 à 220 tonnes en 2018. Elle a crée un label baptisé Anemos afin de valoriser les marchandises transportées à la voile. Un logo est ainsi apposé sur les produits qui sont également floqués, chacun, d’un numéro de voyage. « Nous renseignons le trajet emprunté par le produit et son bilan carbone, en toute transparence. Nous offrons ainsi une traçabilité complète aux consommateurs qui peuvent également savoir de quelle coopérative viennent les fèves de cacao, par exemple», précise Guillaume Le Grand qui estime à 300 tonnes l’économie de gaz à effets de serre.

Towt commercialise et vend ses produits transportés via son site internet et depuis son magasin situé à Douarnenez en Bretagne. Un partenariat a été passé également avec Biocoop pour l’acheminement du vin portugais, de la bière et l’huile d’olive. « Le fret à la voile présente toutefois un coût légèrement supérieur à celui du transport conventionnel. Les produits sont vendus un peu plus cher, par exemple autour de 10 centimes d’euros de plus par bouteille de vin », confie Guillaume Le Grand.

Son projet : lancer fin 2021 un trois mats de 67 mètres dont la capacité avoisinera les 1 000 tonnes. Le Voilier-Cargo devrait économiser plus de 10 000 tonnes de CO2 par an.

oleo100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *