IAA 2018

Ouverture de l’IAA 2018, nouvelle ère du camion automatisé

Le 67è IAA s’ouvre aujourd’hui à Hanovre, en Allemagne. Le salon international du véhicule industriel est inauguré alors que le marché du camion se porte plutôt bien. Des ventes record devraient être réalisées cette année face à la forte demande en fret de part le monde. Tandis que l’Euro 6 gagne du terrain (norme en tête des parcs poids lourds en France), les véhicules gaz et hybrides renouvellent sensiblement aujourd’hui les parcs des entreprises de transport. C’est devenu une réalité. Les transporteurs achètent des camions gaz. Iveco fait d’ailleurs le pari d’un stand 100% sans diesel. L’IAA 2018 sera très certainement le salon de la nouvelle ère du camion. Le New Actros de Daimler en est le parfait exemple. Les prototypes de poids lourd automatisés (plus qu’autonomes) sont en passe d’être commercialisés. Le camion prend le dessus sur l’humain avec des fonctionnalités révolutionnaires. Le salon avait accueilli lors de sa dernière édition, en 2016, pas moins de 250 000 visiteurs.

Même si les nouveautés véhicules sont moins nombreuses cette année (New Actros, gamme électrique Renault Trucks, nouveau BMC), ce sont les produits et objets connectés qui marqueront cette édition 2018. Le New Actros de Daimler n’a plus de rétroviseurs extérieurs, ce sont des caméras qui veillent sur le camion. Le véhicule est équipé de la version 5 de l’Active Drive Assist qui est non seulement capable d’accélérer et de freiner de manière autonome, mais peut également maintenir le véhicule sur la bonne voie et négocier des virages à haute et basse vitesse. Le New Actros compte près de 60 nouvelles fonctionnalités. Il est aujourd’hui commercialisé. Les utilitaires ne sont pas en reste puisque la plupart bénéficie des produits connectés issus de l’automobile et du poids lourd. Ford dévoilera son nouveau Transit 2T électrifié et connecté.

Sur une zone de démonstration baptisée New Mobility World de la taille d’un terrain de football, de nombreux véhicules et systèmes connectés seront testés.

Les remorques deviennent elle aussi connectées et électriques. WABCO, présente à l’IAA son premier prototype de remorque électrique équipée de son système de contrôle associé baptisé eTrailer. Son principe : la semi utilise une commande de moteur électrique intelligente pour récupérer l’énergie électrique lors du freinage, qui peut ensuite être réutilisée pour alimenter la traction du véhicule et pour faire fonctionner des auxiliaires électriques embarqués.

Certains constructeurs ont une longueur d’avance et osent de nouveaux prototypes qui verront ou non le jour. Le camion a toujours été un véritable laboratoire sur lequel tout a été essayé, des éléments de confort aux systèmes de sécurité passive ou active qui ont très souvent servis à l’automobile avant même le poids lourd. Volvo Trucks dévoile en avant-première mondiale une nouvelle solution de transport autonome (sans aucun conducteur) et électrique. Exit la cabine, le véhicule baptisé VERA peut se « connecter » à autant de remorques souhaitées et ce, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Mercedes-Benz présente de son côté le Vision URBANETIC, un véhicule autonome capable de transporter des personnes autant que des marchandises. Vision URBANETIC est une véritable plate-forme de mobilité qui va au delà des idées existantes et préconçues sur les véhicules autonomes. Nous sommes déjà dans le camion du futur, l’après camion autonome.

A lire aussi : l’EDITO de Hervé Rébillon : Hanovre, la grande messe des camions
Suivez toutes les conférences de presse de l’IAA 2018 sur le compte Twitter @trm24fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.