A (RE)VOIR Actu

Siemens et d’autres groupes industriels demandent à Bruxelles de durcir les objectifs CO2 Poids lourds

44 groupes internationaux dont Siemens, DFDS, PepsiCo, Maersk ou encore Unilever qui participent au programme EV100+ de Climate Group demandent à Bruxelles de relever les objectifs CO2 des poids lourds. Ils exigent que tous les camions soient à zéro émission d’ici 2035.

Dans une lettre publiée hier jeudi, les signataires “exhortent la Commission européenne à mettre tous les nouveaux camions de fret sur la voie de zéro émission à partir de 2035”, avec une exemption de cinq ans pour les véhicules spécialisés tels que les camions de construction, miniers et forestiers qui nécessiteront plus de temps pour se développer et produire à grande échelle.

Les signataires de la lettre ont appelé la Commission européenne à relever l’objectif de réduction de CO2 des camions pour 2030 à 65 %, par rapport à l’objectif précédent de 30 % pour 2030. Ils ont également appelé l’UE à fixer un nouvel objectif intermédiaire de réduction de 30 % d’ici 2027.

Le groupe a également déclaré qu’un “soutien financier ciblé” sera nécessaire pour compenser “le coût d’achat initial plus élevé des camions électriques, en particulier pour les précurseurs et pour les petites et moyennes entreprises”.

Les groupes ne font pas dans la demi-mesure dans leurs propos : « nous envoyons un puissant signal à la Commission européenne et à l’industrie en général, de sorte que tous les nouveaux camions de marchandises suivent une voie de zéro émission de 2035. Les solutions de décarbonisation existent déjà mais nous devons augmenter l’approvisionnement en camions propres » a déclaré Michelle Grose, vice-président de la logistique mondiale d’Unilever, précisant au passage que son groupe faisait déjà beaucoup en ayant décarboner son parc poids lourds.

One Response

  1. Toujours plus facile lorsqu’on est pas directement concerné !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.