Monde

Uber Freight s’ouvre aux chargeurs

Plus d’un an après son entrée dans le transport routier, Uber vient d’annoncer qu’il ouvrait sa plate-forme Uber Freight non seulement aux transporteurs mais aussi aux chargeurs. Uber qui a annoncé cet été se retirer de tout projet de camion autonome pour « mieux se consacrer à l’automobile » ne fait que développer le secteur du transport de marchandises par route.

Jusqu’à présent, seuls les entreprises de transport pouvaient déposer des demandes de fret, principalement des petites entreprises indépendantes. Ces dernières étaient mises en contact avec une liste des chargeurs partenaires (mais limités) de la plate-forme.

« Nous savions que les transporteurs étaient la pièce la plus importante du puzzle », a déclaré Bob Chappuis, directeur des opérations d’Uber Freight. « Nous savions que nous devions commercialiser et approcher les transporteurs d’abord, mais maintenant nous avons l’impression d’avoir assez de densité dans la plate-forme d’entreprises pour rendre cette plate-forme utile aux chargeurs ».

Avec l’extension du système, le processus de réservation de la charge est rationalisé, ce qui permet à tous les points de contact entre expéditeurs et transporteurs d’être intégrés à la plate-forme Uber Freight.

Le groupe précise qu’il ne s’est pas donné d’objectifs pour les chargeurs mais il s’attend à une croissance rapide aux cours des 12 prochains mois. Il précise que le volume de chargement sur Uber Freight a doublé chaque trimestre depuis son lancement il y a 15 mois. Une nouvelle offre est proposée depuis mars permettant aux transporteurs fidèles des remises parfois importantes.

A lire aussi :

Le leurre d’Uber qui annonçait ne plus vouloir produire de camion autonome

Uber abandonne le camion autonome

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.