Monde

USA : les normes antipollution assouplies mais pas pour les poids lourds

Les normes limitant la pollution des véhicules qui devaient entrer en application en 2022 vont être revues et assouplies, c’est ce qu’a annoncé hier soir l’agence de la protection de l’environnement américaine (EPA). Le président américain, Donald trump, avait annoncé dans les mois qui avaient suivi son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017 qu’il demanderait à l’EPA de réexaminer les normes établies pour la période 2022-2025. Mais cette « révision » concerne avant tout les automobiles et les utilitaires, les poids lourds ne seraient pas concernés, pour l’instant, selon nos informations.

En août 2016, l’administration Obama avait publié des règles pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des camions moyens et lourds jusqu’en 2027, « un secteur qui représente 20% de la pollution des véhicules » avait-elle déclaré à l’époque.

« Les conclusions de l’administration Obama étaient erronées », a affirmé même le responsable de l’EPA, Scott Pruitt, cité dans un communiqué. « Sous l’administration Obama, le processus d’évaluation des normes a été mené trop vite pour des raisons politiques et a été établi sur des références qui n’ont pas de rapport avec la réalité en fixant des normes trop élevées », a-t-il accusé.

Cette décision faisait partie de son intention de démanteler la majeure partie du “plan climat” établi par son prédécesseur. Donald Trump a également décidé de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat estimant qu’il nuisait aux intérêts économiques américains.

L’exemption dont bénéficie la Californie, l’Etat le plus peuplé des Etats-Unis, pour fixer elle-même des normes plus strictes que le reste du pays pourrait également être modifiée. La Californie, qui peut fixer des normes encore plus dures a déjà fait savoir qu’elle les maintiendrait même si elles devaient être changées au niveau fédéral.

 

Daniel Lacroix (Montréal)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.