Monde

La Chine va durcir aussi les normes CO2 des poids lourds

Pékin a décidé en ce début d’année de durcir les normes d’émissions C02 des poids lourds déjà en vigueur dans le pays. L’objectif est d’augmenter significativement le nombre de camions respectant les nouvelles normes, « 90% devront s’y conformer d’ici fin 2020 ».

C’est un grand défi que s’est lancé Pékin en décidant d’interdire près de la totalité du parc les vieux poids lourds. C’est une véritable guerre que lance le pays, à savoir s’il pourra concrétiser son objectif, les vieux bahuts polluants se comptent par milliers.

Mais le message de la Chine est clair : « le pays va lutter contre la pollution des camions au diesel en durcissant les normes sur le carburant et les moteurs, en développant le fret ferroviaire et en renforçant les capacités de contrôle du gouvernement », a indiqué vendredi dernier dans un communiqué officiel le ministère de l’Ecologie et de l’Environnement.

« Les camions neufs ne respectant pas les nouvelles normes environnementales n’auront plus accès au marché chinois et les régions les plus polluées devront appliquer strictement les règles les plus avancées dès juillet prochain », précise le document.

Les camions propres sont pourtant de plus en plus nombreux en circulation en Chine. L’an dernier, 200 000 utilitaires électriques y ont été vendus, soit environ 6% du marché des camions de moins de six tonnes. Les constructeurs chinois de poids lourds annoncent de leur côté des camions lourds électriques La Chine est en avance plutôt sur les bus électriques accentuant ses exportations. BYD a signé récemment un contrat de vente de 100 bus électriques à Santiago, la capitale du Chili.

A lire aussi :

La Chine a vendu 1 million de poids lourds en 2018

EDITO : Quand un constructeur poids lourd chinois enflamme les marchés boursiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *