Camion autonome

Shanghai émet les premières plaques d’essais pour camions autonomes

Selon le Quotidien du Peuple, Shanghai est devenue la première ville chinoise à délivrer les plaques d’immatriculation pour des camions autonomes. Près de 15 000 kilomètres ont été parcourus jusqu’à aujourd’hui pour des tests par des poids lourds autonomes sans conducteurs en Chine, selon la commission économique de Shanghai. Aucun accident n’a été constaté.

Les autorisations de circulation ont été données à deux sociétés spécialisées en technologies, Momenta et TuSimple. Jusqu’à présent, les essais étaient réalisés sur des circuits et routes fermées. Créée en 2015 et basée aux Etats-Unis bien que réalisant ces tests en Chine, TuSimple se donne pour mission de faire rouler des camions de niveau 4, donc à forte délégation de conduite avant l’automatisation complète (niveau 5). En début d’année, elle avait expérimenté son premier poids lourd autonome dans le port de Shanghai. TuSimple avait déjà obtenu en 2017 des autorisations pour faire rouler ses camions autonomes aux Etats-Unis.

 

Momenta est spécialisée de son côté dans les principaux algorithmes de conduite autonome. Ses produits, du niveau 0 au niveau 4, fournissent divers services de planification et de données volumineuses pour les véhicules à délégation de conduite.

En mars, les autorités de Shanghai avaient déjà délivré des plaques de circulation à SAIC Motor, NextEV et BMW China. Mais elles ne permettaient pas de rouler sur les routes ordinaires de la métropole chinoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *