Économie

Des multinationales réclament des camions plus propres

Une première. Une trentaine de multinationales (Ikea, Carrefour, Nestlé, Heineken, Unilever, Alstom) a demandé à Bruxelles des poids lourds plus propres. Les entreprises signataires demandent une réduction de 24 % d’ici à 2025 des émissions de CO2 des camions. Une initiative qui intervient quelques semaines avant que l’Europe ne propose des normes pour les poids lourds.

La trentaine de groupes a ainsi adressé une lettre à la Commission européenne dans laquelle ils supplient Bruxelles d’établir des normes suffisantes pour les véhicules industriels.

Voici quelques extraits de la lettre :

« Nous vous exhortons à faire une proposition pour des normes ambitieuses d’efficacité énergétique des camions. Compte tenu de la hausse des émissions de CO² des camions, un retard est inacceptable et rendrait beaucoup plus difficile pour notre secteur d’atteindre nos objectifs climatiques»

Les entreprises évaluent le gain d’une réduction des émissions de 24% des poids lourds à 7700 euros par an et par camion. Mais les multinationales ne mentionnent pas qui va payer ces camions propres quand on sait que le surcoût en raison de leur technologie est de 30%.

«La question est évidemment économique mais en ce qui nous concerne, nous espérons surtout que ces normes permettent de développer l’utilisation du biométhane, qui est une ressource renouvelable», a expliqué au Figaro Bertrand Swiderski, responsable du développement durable chez Carrefour.

La Commission va proposer le 16 mai prochain la mise en place de normes visant à limiter les rejets de CO² des poids lourds. Un registre central devrait être créé dans lequel les autorités et les constructeurs mettront à disposition les données relatives aux émissions de CO² et aux performances en matière de consommation de carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *